Covid-19 : Sept décès et 238 nouveaux cas

Les statistiques publiées hier.

2.458 tests ont été effectués du 6 au 13 février dernier selon les statistiques relatives à l’évolution de l’épidémie de Covid-19 publiées à la télévision nationale vers 19h locales hier.

Analamanga compterait 139 nouvelles contaminations sur les 238 enregistrées du 6 au 13 février de cette année d’après le bilan épidémiologique diffusé sur la chaîne de télévision nationale dans la soirée d’hier. Un bilan qui annonce également que la maladie à couronnes a causé sept nouvelles pertes humaines portant le nombre de décès à 292 depuis le début de la pandémie. Les nouvelles pertes humaines sont réparties comme suit : trois survenues à Analamanga, deux à Vakinankaratra, une dans la région Haute Matsiatra et la dernière enregistrée à Analanjirofo. Le bilan épidémiologique fait également savoir que l’Atsinanana compte 33 nouveaux cas, Menabe 26, Anosy 10 et Vakinankaratra 7. Les régions Atsimo-Andrefana, Boeny, Diana, Amoron’i Mania, Ihorombe, et Haute Matsiatra comptent respectivement : 5, 4, 3, 2, 2 et une nouvelle contamination à la Covid-19. La zone d’enregistrement d’un dernier nouveau cas serait par ailleurs non identifiée selon toujours le bilan épidémiologique.

Isolé. Alors que des pays du monde optent pour la vaccination contre le coronavirus, les communications officielles dans la Grande Île ne supposent pas un changement de position des tenants du pouvoir. Jusque là, Madagascar ne fait pas partie des pays africains qui voudraient bénéficier des vaccins. Et ce, même si « l’Union Africaine acquiert 270 millions de doses, dont 50 millions seront disponibles, d’ici juin » selon l’agence Ecofin dans une publication sur sa page Twitter il y a de cela quelques semaines. Ce qui n’est pas le cas pour certaines îles voisines comme les Comores, les Seychelles ou encore Maurice qui ont déjà lancé leurs campagnes de vaccination. La position malgache pourrait avoir des conséquences importantes en termes d’échange aussi bien commercial et touristique qu’en termes de relation économique et diplomatique. Dans sa politique de relance du secteur tourisme par exemple, les Seychelles ont décidé d’ouvrir uniquement leur ciel aux personnes vaccinées et munies d’un test PCR négatif de moins de 72 heures. La tendance serait à peu près la même pour de nombreux pays ayant opté pour les campagnes de vaccination contre la covid-19. À un an et quelques semaines de la pandémie liée au Coronavirus, la situation de crise ne semble pas avoir connu beaucoup de changement à Madagascar. Tandis que la vaccination semble avoir ouvert de nombreuses perspectives de relèvement pour beaucoup de pays du monde.

José Belalahy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire