Nord-Est de Madagascar : Risque de cyclogenèse

Une image satellite des conditions météo d’hier.

Le processus de formation d’un cyclone est sous surveillance, affirme la direction générale de la météorologie de Madagascar.

Comme prévu, la saison cyclonique qui court actuellement est active. Un bulletin cyclonique établi par la direction générale de la météorologie en date du 21 février à 11 heures locales fait part d’un risque de cyclogenèse dans la partie Nord-est de Madagascar. Un risque expliqué par un contexte général «où la zone de convergence inter-tropicale est bien présente sur l’ensemble de l’océan indien». Une zone inter-tropicale qui s’accompagnerait «d’activités pluvio-orageuses très marquées dans la partie Ouest du bassin, et principalement à proximité de Madagascar», note la direction générale de la météo dans son bulletin publié hier. Avant de préciser que les données récentes permettent de repérer une «circulation dépressionnaire allongée au large de Vohemar et associée à des orages encore mal organisés». Aussi, quelques activités orageuses ayant influencé la partie Nord du pays hier devraient-elles rester soutenues. Par ailleurs, le vent restera faible et devrait fluctuer entre 20 et 40 km/h.

Scénario. «Une dégradation des conditions météorologiques est à prévoir dans la partie Nord du pays au fil de la semaine prochaine», indique la direction générale de la météorologie dans son bulletin cyclonique. Les populations de Diana, Sava et Analanjirofo sont invitées par la direction générale de la météo à suivre l’évolution de la situation tout au long de la semaine. Le service météo du pays indique que bien que l’environnement soit probable au développement d’un cyclone, il est pour le moment encore difficile de confirmer le risque d’impact direct sur le Nord-est. L’incertitude concernerait également l’intensité du système à l’atterrissage en cas de confirmation du cas de cyclogenèse. Une perturbation cyclonique lente devra s’organiser durant la semaine prochaine si l’on se réfère aux prévisions de la direction générale de la météorologie. La surveillance des conditions météo est de mise pour les populations des régions concernées mais aussi pour celles des autres régions. Surtout les gens qui voyagent.

Recueillis par José Belalahy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.