Lutte contre la violence basée sur le genre : L’éducation sexuelle dans les écoles est renforcée

L’éducation sexuelle en milieu scolaire sera renforcée grâce à ce partenariat.

Un protocole d’accord relatif à la promotion des droits de l’enfant et à la lutte contre toutes formes de violences ou d’exploitation sexuelle des enfants vient d’être signé entre le Ministère de l’Education nationale (MEN) et l’ONG Ecpat France. Il s’agit de mettre en œuvre un programme de santé sexuelle au niveau des CEG et des lycées à travers le projet « miralenta », selon la ministre Dr Marie Michelle Sahondrarimalala. Elle a expliqué que le projet bénéficiera à 10 000 élèves issus de 25 établissements scolaires dans huit grandes villes. Il s’agit d’Antananarivo, Toamasina, Toliara, Mahajanga, Morondava, Nosy-Be, Taolagnaro et Antsirabe. « Ce projet a pour objectif de lutter contre les violences basées sur le genre et de promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes. La lutte contre la violence basée sur le genre devrait débuter en milieu scolaire », a-t-elle indiqué.

Concernant le programme proprement dit, il y aura, entre autres, le développement des outils pédagogiques pour faciliter l’apprentissage et le partage des connaissances. « C’est à travers ces outils que nous allons choisir les thèmes à aborder comme le mariage précoce, par exemple. Nous allons aussi accompagner les jeunes des clubs à créer des évènements et mener des actions pour sensibiliser leurs pairs, leurs communautés ou les autorités locales », selon à son tour le directeur du bureau d’Ecpat France à Madagascar, Dr Annick Andriamaro.

Narindra Rakotobe

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.