Cooperation allemande : Passat 3 continue la coopération

De Passat 2 à Passat 3, tout un programme de formation.

Le Projet Assainissement Solide et Sécurité Alimentaire à Toliara (PASSAT) de l’ONG Welthungerhilfe (WHH), financé la BMZ allemande, tourne de nouveau une nouvelle page et prend le titre de Passat3

Avant d’arriver à Passat 3, il fallait passer par Passat 2 qui vient  de s’achever en Mars dernier grâce à une forte implication institutionnelle aussi bien au niveau local, régional que national. Sept ans se sont passés,  l’Ong Welt Hunger Hilfe (Whh) accompagne les Communes de Toliara 1 et 2 et celle de Sakaraha, pour le ramassage de déchets.

Actuellement, les ordures ne sont plus jetées n’importe où, mais valorisées en objet d’art ou autres outils utilitaires pour une deuxième vie et servir d’activité génératrice de revenus(AGR) pour les riverains. Whh s’occupe aussi de l’eau potable et des latrines pour 40.000 ménages dans les trois districts. Passat 2 s’est terminé avec succès par la signature de la délégation de service entre la Commune Urbaine de Toliara et la Société Malio avec comme document cadre, un Plan de Gestion des Déchets Solides (PGDST), les divers renforcements de capacités au bénéfice de la CUU à travers des formations et des visites échanges au niveau national et international pour une implication citoyenne à travers la mise en place des comités d’assainissement au niveau des fokontany. Plus de 150 000 jeunes plants produits pour une meilleure protection de l’environnement, mais aussi une vaste campagne de sensibilisation, d’information. Rien n’a été laissé au hasard par Passat2 qui a vu naître le premier musée de recyclage à Madagascar, dénommé TULEART. Plusieurs enfants ont été initiés à travers le kit pédagogique nommé « Zaza Green ». Quant à Passat 3, il sera mis en œuvre entre 2021 et 2023 et interviendra principalement : à Toliara, pour venir en appui à la CUU pour la bonne marche de la délégation. Son intervention va jusqu’ à Fort Dauphin, pour appuyer cette Commune Urbaine dans l’amélioration du système actuel de gestion des déchets et enfin au niveau national pour des appuis interministériels et intercommunaux afin de rendre claire la législation, ainsi que la politique nationale du pays en termes de gestion des déchets. Toutes ces activités seront accompagnées de sensibilisation, de renforcements de capacités, d’échanges et de partage. PASSAT 3 vise ainsi environ 115.230 bénéficiaires directs et plus de 500 000 bénéficiaires indirects, tout un programme pour le développement du Sud.

Charles RAZA.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.