Genre : L’accès des femmes aux postes à responsabilités encore faible

Les décideurs, les acteurs du développement , les jeunes filles et les femmes elles-mêmes sont les cibles de ces messages.

Les femmes sont encore sous-représentées dans les fonctions dirigeantes. Différents projets axés sur plusieurs thèmes sont déjà mis en œuvre pour encourager la gent féminine à se démarquer. 

L’inégalité entre les genres persiste encore dans les postes à responsabilités. Selon le directeur général de la jeunesse auprès du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) , Juliana Ratovoson, le pourcentage des femmes occupant des postes à responsabilités à Madagascar est de 30%. C’est dans ce sens que le Groupe de travail pour la promotion de la participation des femmes et des jeunes filles aux activités de la jeunesse et des sports (GTCF) ambitionne dans sa mission, la promotion de l’équité et du genre. C’est durant la célébration du 20e anniversaire du GTCF qui s’est tenue hier à l’ANS Ampefiloha que les délégués GTCF Madagascar ont proposé une action de mobilisation des jeunes filles et femmes issues de différentes associations sportives et de jeunesse. Les thèmes portaient essentiellement sur « les jeunes filles, acteurs du changement dans la communauté » et « promouvoir l’autonomisation des jeunes filles et des femmes ». « Avoir des exemples de réussite féminine comme modèles encourage les femmes à aller de l’avant. Nous allons mettre en place des stratégies pour briser les obstacles empêchant l’accès des femmes aux postes à responsabilités », selon Juliana Ratovoson.

Par ailleurs, différents projets et actions en faveur des jeunes filles et du genre féminin seront mis en œuvre tout au long de cette année. Comme tous les pays membres de la CONFEJES, Madagascar n’est pas en reste. « La santé , la protection , le sport et le loisir, l’emploi et l’entreprise ou encore le civisme figurent parmi les points qui seront mis en exergue. Nous allons promouvoir la présence des femmes auprès des instances de décisions et postes à responsabilités ainsi que dans l’encadrement sportif », renchérit à son tour Noro Haingo Rakotoseheno, directeur santé et protection des jeunes auprès du MJS. A travers cette célébration du 20e anniversaire du GTCF, les femmes issues des différentes associations sportives ont également incité la grande masse à pratiquer des sports face au contexte pandémique à travers le message « bouger pour rester en bonne santé, mener une vie saine et équilibrée ». Ce message s’aligne d’ailleurs avec l’objectif du GTCF qui est de promouvoir la pratique sportive des jeunes filles et femmes.

Narindra Rakotobe

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Pourtant sont bien représentée dans la Justice..

Poster un commentaire