Revue thématique sectorielle du PSE : La politique enseignante et la riposte Covid au centre des débats

Les secrétaires généraux des trois ministères concernés sont confiants quant à l’issue de cette conférence.

La réforme du système éducatif sera de nouveau remise sur le tapis. Pas moins de 250 personnes œuvrant dans le secteur de l’éducation apporteront leurs remarques et leurs recommandations sur le sujet durant une conférence débat.

Pendant deux jours, c’est-à-dire les 21 et 22 juin, tous les acteurs œuvrant dans le domaine de l’éducation se réuniront au Plazza Ampefiloha pour une conférence-débat en vue de la préparation de la revue thématique sectorielle du PSE (Plan sectoriel de l’éducation). C’est une initiative participative et inclusive des trois ministères responsables de l’éducation, dont le ministère de l’Education nationale (MEN), le ministère de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle (METFP) et du ministère de l’Enseignement technique et professionnel (Mesupres). Les thèmes qui seront débattu s’articuleront autour de la politique enseignante et de la riposte Covid-19. Les secrétaires généraux de ces ministères concernés ont rencontré la presse, hier, pour faire le point sur le sujet.

Le choix de ces thèmes n’est pas fortuit compte tenu du contexte sanitaire dans le pays. D’après le secrétaire général du METFP, Samuel Rakotondrainy, la Covid-19 a eu des impacts conséquents sur l’éducation. « Les écoles, les universités ainsi que les centres de formations professionnelles ont fermé leurs portes durant la pandémie. Il est donc essentiel de poser la question suivante : comment assurer la continuité de l’apprentissage de nos jeunes ? Le renforcement de la résilience du système éducatif face aux éventuelles catastrophes sera aussi mise en exergue », a-t-il souligné. Il a aussi indiqué dans la foulée que 250 participants dans toutes les 22 régions du pays seront attendus à cet évènement en présentiel et en visio-conférence. Concernant la politique enseignante, le milieu, la formation, la qualification ainsi que les conditions de travail des enseignants seront discutés par ces acteurs de l’éducation. L’objectif étant de dégager les recommandations et les remarques pour apporter des améliorations dans la réforme de l’éducation.

Narindra Rakotobe

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire