Lutte contre le “Kere” : L’Etat malgache optimiste concernant le développement du Sud

Il est vrai que la lutte contre la Covid-19 a monopolisé les efforts de l’Etat durant les précédents mois et encore maintenant. Cependant, le “Kere” qui sévit toujours dans le Sud constitue une autre préoccupation. C’est ainsi que les actions gouvernementales dans le Sud se poursuivront coûte que coûte. La Cellule de Prévention et de Gestion des Urgences d’affirmer que les interventions dans cette partie du pays sont parmi les actions prioritaires et urgentes de l’Etat malgache. D’ailleurs, récemment, le président de la République lui-même a dirigé un colloque régional portant sur l’émergence du Sud de Madagascar à Taolagnaro. Durant ce colloque, le président a fait entendre sa volonté de mettre définitivement fin au “Kere” dans le Grand Sud à travers des mesures qui viendront renforcer la résilience communautaire. Cette réunion aurait donc permis de fixer de grands projets pour délivrer la population du Sud de la situation dont elle est victime depuis plusieurs décennies. En parallèle, les aides continuent d’arriver afin de permettre à la population locale de tenir bon, le temps que le développement durable du Sud devienne une réalité. La semaine dernière, par exemple, une équipe de la CPGU à la Primature en mission de suivi et de supervision des opérations dans le Sud a effectué une distribution de vivres à Amboasary Sud et Ambovombe. Par ailleurs, on nous fait savoir également que la construction des Centres de Réhabilitation Nutritionnelle et Médicale dans les districts d’Amboasary et d’Ambovombe progressent. Notons que ce projet est financé par les ressources internes de l’Etat. Enfin, dans cette lutte contre le “Kere”, il est important de rappeler qu’outre l’Etat malgache, de nombreux autres organismes apportent leur contribution, et ce depuis de nombreuses      années.

Anja RANDRIAMAHEFA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Mais si on n’arrive pas à éradiquer mes dahalo……

Poster un commentaire