Nouveau plan de la circulation : Une amélioration notable du trafic

La circulation au rond-point d’Antanimena était fluide hier.

Le deuxième jour de l’application du nouveau plan de circulation a vu moins de bouchons.

La Commune urbaine d’Antananarivo semble avoir réussi son pari de rendre plus fluide la circulation sur l’axe Soarano-Behoririka-Antanimena-Ankorondrano. Et question pari, ceux qui ont pensé revoir les bouchons monstres de mercredi dernier, jour d’opérationnalisation du nouveau plan de la circulation, ont tous perdu. La circulation y était plus fluide. Ce, même durant les heures de pointe qui faisaient la triste renommée des points comme l’ex-rond-point Antanimena ou encore le carrefour d’Ankorondrano. Des usagers habituels de cet axe l’ont senti et l’ont bien accueilli. « C’est comme si l’on sortait durant le week-end. La circulation était tellement fluide que j’ai pu faire mon trajet en 25 à 30 minutes alors que d’habitude, il me faut au moins une heure trente, voire deux heures étant donné que j’habite du côté d’Ivandry », lance avec enthousiasme Fetra, agent d’un ministère situé à Anosy. Avant de préciser « les axes Ankorondrano-Antanimena me prenant la majorité de la durée du trajet ».

Lancée. Les sensibilisations ainsi que les efforts d’orientation menées par la Commune urbaine d’Antananarivo y sont pour quelque chose. Tout comme l’acceptation et l’appropriation des usagers de la route des nouvelles organisations. Ce point précis étant le plus important pour une population où l’aversion au changement fait partie de la culture et est incarnée dans l’expression « sarotra ny miala amin’ny mahazatra » (il est difficile de se défaire des habitudes). Forte de cette avancée, la Commune urbaine d’Antananarivo entend renforcer les mesures relatives au nouveau plan de la circulation. « Des rencontres avec les diverses coopératives de transports publics desservant la capitale comme le FMA et l’UCTU ainsi que d’autres parties prenantes ont eu lieu. Des rencontres qui ont permis d’échanger des idées et de bonnes pratiques. Mais surtout de mieux cerner les solutions devant être appliquées pour la bonne mise en œuvre du nouveau plan de la circulation », note la CUA. Dans cette optique d’organisation, la commune entend renforcer l’éclairage public, notamment auprès des arrêts de bus ainsi qu’aux endroits susceptibles d’être des lieux de prédilection des pickpockets.

José Belalahy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire