Accidents de la circulation : La fréquence et la gravité des cas en font un fléau national

L’accalmie observée durant les périodes de confinement était trompeuse. A peine le retour à la normale annoncé par le président de la République, les accidents de la circulation refont la Une des actualités quotidiennes. De nombreuses victimes innocentes payent de leur vie l’imprudence de certains automobilistes: excès de vitesse et problèmes mécaniques sont souvent cités comme étant à l’origine de ces accidents. La réfection ou la construction de nouvelles routes et autres rocades, censée fluidifier la circulation a aussi son lot de revers. Certains chauffards considèrent celles-ci comme des pistes de rallye mais, à l’arrivée, cela se solde parfois par des dégâts matériels ou corporels. La route a encore fait des dégâts, lit-on souvent dans les articles de presse, mais ce serait moins la route que le comportement irresponsable de certains automobilistes suicidaires. Devenu presque un fléau national, les regards se tournent vers le pouvoir public qui a un mandat pour accentuer toutes actions tendant à réduire ces accidents, en renforçant les contrôles à tous les niveaux voire même en apportant un lifting à l’actuel code de la route.

Narindra Rakotobe

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. A mon avis il faut obliger les Autos Écoles qui font passer l’examen du permis Transport en commun plus de 9 places ( permis D) à investir dans une voiture SPRINTER pour que le futur conducteur ne soit pas surpris de la puissance de cette voiture. Conçue pour le transport de marchandises et non de personnes cette voiture dont le moteur est à propulsion n’est pas facile à manipuler; les routes en Allemagne ne peuvent pas être comparées à celles d’Allemagne. Côté sanction, il faut durcir : retrait de permis 10 ans pour un chauffeur RESPONSABLE d’un accident ayant entraîné la mort de passager , son nom sera placardé dans tous les centres d’examen

  2. Bonjour ==>lifting à l’actuel code de la route==>c’est pas un lifting qui serait le remède. A mon humble avis, il faut déjà que les chauffeurs comprennent qu’un code de la route EXISTE. Et qu’ils l’apprennent et la comprennent et l’appliquent à chaque instant sur la route. La route n’est pas un terrain de jeux ni in lieu pour montrer ses forces comme un coq le ferait dans la basse-cour. C’est la vitesse et la connerie qui tuent. A bons entendeurs !

Poster un commentaire