Météo – Antananarivo : De la pluie provoquée à partir de ce jour

L’humidité de l’air et une bonne couverture nuageuse sont les conditions sine qua none permettant de provoquer des pluies. 

La pluie devrait être au rendez-vous ce jour.

De la pluie est prévue ce jour et demain pour le Grand Tanà. C’est ce qu’avance la programmation de la direction générale de la météorologie. De la « pluie provoquée » pour faire face à la forte chaleur et surtout à l’assèchement des sources d’eau des diverses stations de pompage de la Jirama qui serait l’origine de ce qui s’apparenterait le plus à la « crise de l’eau » dans plusieurs quartiers de la ville des Mille. Pour ce qui est des pluies provoquées, un technicien auprès de la direction générale de la météorologie note que « les conditions sont favorables pour procéder à cette opération ». Les conditions en question faisant référence à l’humidité de l’air et à une couverture nuageuse. Ainsi, Andekaleka et le Grand Tanà seront les bénéficiaires de cette initiative. Interrogée sur la durée de celle-ci, notre source de répondre « l’opération pour Andekaleka devrait courir jusqu’à samedi prochain. Tandis que celle du Grand Tanà est prévue avoir lieu mercredi et jeudi de cette semaine ». 

Crise. Plusieurs quartiers de la capitale malgache, tels qu’Itaosy, Ampitatafika, Tanjombato et Ivato, subissent actuellement des problématiques en matière d’approvisionnement en eau potable. Une situation de pénurie d’eau causée par l’assèchement des stations de pompage de la Jirama selon les explications de Ladislas Adrien Rakotozafy, ministre de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène lors d’une descente effectuée à Ampitatafika en début de semaine. Le tarissement des stations de pompage empêche ainsi les stations de bien filtrer les eaux. Ce qui aurait conduit les responsables étatiques à décider de suspendre les activités desdites stations. Pour résoudre la problématique d’approvisionnement en eau dans le quartier d’Ampitatafika, le ministère de tutelle a décidé de mettre en place trois bonbonnes d’eau de 10 m³ afin de renforcer les cinq bonbonnes présentes sur les lieux. Par ailleurs, la fréquence de ravitaillement des bonbonnes a également été augmentée si l’on s’en tient toujours aux explications de Ladislas Adrian Rakotozafy. À l’heure actuelle, les problématiques d’approvisionnement ne concernent plus le Grand Sud mais touchent les grandes villes comme Fianarantsoa, Antananarivo ou encore Antsirabe. 

José Belalahy 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire