Football- Ligue des champions: La CNaPS s’offre une deuxième étoile !



Jacaranda

CNAPSLa Ligue des champions de football est allée aux mains de l’équipe qui le voulait le plus en l’occurrence une CNaPS toujours aussi avide de victoire et qui vient de rajouter une seconde étoile à son palmarès après celle de 2010.

Un but. Une tête de Njiva alors qu’il restait une poignée de minutes (84) et le CNaPS Sports est sacré champion de Madagascar 2013 au terme d’un match à oublier sinon gâché par la démission d’une équipe de St Michel se contentant de défendre.

Le chrono. Car il n’y avait pratiquement de match et sans cette tentative de Tsiresy (47) contrée des poings par le gardien de la CNaPS, Leda, on aurait cru voir un entraînement avec le classique attaque-défense.

Et quand le gardien de St Michel, Kandy, s’évertua à jouer le chrono en prenant tout son temps, il aurait mieux fallu regarder ailleurs.

C’était pourtant une finale de la Ligue des champions, mais comme St Michel ne chercha qu’à réaliser un score de parité pour s’offrir le titre, ses joueurs ont livré à une partie de pousse-ballon bien évidemment énervant.

La rentrée de Rado apporta un plus dans la batterie offensive de la CNaPS. Ce dernier était d’ailleurs à deux doigts d’ouvrir la marque en héritant d’un caviar de Njiva (78) mais il mit à côté.

Une première de Sôla. Titi Rasoanaivo tenta alors le tout pour le tout pour injecter du sang neuf à l’image de Sôla qui disputa presque son premier match de la saison. L’ancien majungais remplit son rôle en déstabilisant la défense adverse et permettre à Njiva de trouver la faille sur un magnifique centre de Jimmy Simouri (84).

A 1 à 0, le rôle s’est inversé puisque St Michel est bien obligé de passer à l’attaque. Le Nigérian Samson Kilany, un illustre inconnu jusqu’à hier, avait donné du fil à retordre aux défenseurs de la CNaPS car obligeant Tahiana et Pierralit à se mettre à deux et parfois à trois avec Michael devenu un titulaire au flanc gauche. Mais c’était bien trop tard.

Et quand rien n’y fit, St Michel gagna en agressivité qu’il perdit en efficacité. Logique si l’arbitre Nampiandraza Hamada, irréprochable lors de la rencontre d’hier, sortit le carton rouge pour Milor à la suite de l’agression de ce dernier sur Sôla. Il ne restait que trois malheureuses minutes au compteur. Le temps pour Jean Ba et ses amis de faire tourner le ballon et de laisser exploser leur joie au coup de sifflet final. Une sacrée délivrance en fait durant cette Poule des As que la CNaPS a su mener par le bon bout après quelques sueurs froides.

 

Clément RABARY

Share This Post