Basket-ball – FIBA Monde : Miodrag Basket-ball FIBA Miodra Marjanovic optimiste pour les coaches de Toamasina !



Jacaranda
Miodrag Marjanovic en pleine action avec les joueurs de l’ASCUT samedi au Gymnase de Soavita. (Photo Kelly)
Miodrag Marjanovic en pleine action avec les joueurs de l’ASCUT samedi au Gymnase de Soavita. (Photo Kelly)

Après la capitale, l’expert Serbe de la FIBA monde Miodrag Marjanovic s’est déplacé à Toamasina pour dispenser le stage de recyclage pour les entraîneurs les 14, 15 et 16 novembre au Gymnase de Soavita. Ils étaient 18 entraineurs des clubs tamataviens à avoir participé à la formation  sous l’égide de cet expert serbe. Un stage en vue de  l’obtention d’un diplôme international délivré par la FIBA Afrique pour le niveau 1 et 2 et la FIBA Monde pour le niveau 3.

L’ancienne membre de l’équipe nationale, Bao Monique était parmi les stagiaires à Toamasina. «  Cela fait depuis des années que je jouais au basket-ball, mais je trouve que le stage était très intéressant et enrichissant. J’ai acquis beaucoup d’expériences et de nouvelles techniques d’autant plus que le jeu évolue au fur et à mesure du temps » lance Bao Monique.

Optimisme. «  Je suis très confiant quant au niveau des coaches de Toamasina. Ils sont très serviables, très motivés à apprendre par rapport aux stagiaires de la capitale. Il y a un réel potentiel et le test est vraiment très concluant » s’est réjouit, Miodrag Marjanovic. Lors des séances, il n’a pas manqué de donner des conseils sur les techniques de gestion d’un entraînement, comment économiser les énergies, les tirs, la condition physique qui ne sont pas à minimiser.

Et lui de souligner que «  le problème du basket-ball malgache est que les coaches ne savent pas utiliser la force intérieure de l’équipe. C’est le travail intérieur qui assure le tir extérieur. » Il a quitté Toamasina avec beaucoup d’espoirs et d’optimismes.

Les joueurs juniors de l’ASCUT qui ont participé aux séances pratiques ont été très satisfaits de leur participation qui ont sans doute enrichi leurs expériences.

Les 18 entraîneurs de Toamasina monteront dans la capitale aux côtés des 51 coaches de la capitale les 14, 15 et 16 décembre pour l’examen final. L’issue de l’examen leur ouvrira les portes pour une carrière internationale.

T.H

Share This Post