Tour de Mada cycliste : Antsirabe vous salue bien !



Jacaranda

AntsirabeJamais de mémoire, Antsirabe n’a jamais été aussi bien représenté que dans ce Tour de Madagascar cycliste qui débute demain à Toamasina. Ils sont en effet au nombre de 11 comme dans une équipe de football. Une autre « dream team » en fait et qui entend bousculer la hiérarchie.

« Nous sommes tous là mais il y a, comme dans toutes les équipes, ceux qui ont travaillé moins et ceux qui ont bossé comme des fous pour défendre chèrement notre peau et bien évidemment le titre de Hasina Rakotonirina, le grand vainqueur de la dernière édition. »

Vainqueurs potentiels. C’est le champion du duathlon, Roger Randrianambinina, qui parlait, ainsi avant le départ de la délégation d’hier à l’ANS. Une équipe d’Antsirabe qui séduit à première vue et qui est répartie dans les trois équipes nationales.

Dans l’équipe A, Hasina Rakotonirina sera aux côtés de Roger Randrianambinina et Dama. Dans l’équipe malgache B  figure le vainqueur en 2012 de l’étape Brickaville- Moramanga en l’occurrence Joharivelo Andrianjaka.

On notera également la présence de Zoujou Andriafenomanananiaina, l’autre champion du triathlon, dans l’équipe nationale espoir. Bref, autant de noms qui font partie des vainqueurs potentiels de ce Tour 2013.

Paolo absent. Et cette fois encore, c’est le petit Hasina Rakotonirina qui cite les atouts des coureurs d’Antsirabe. « Le tracé est un grand plus pour notre équipe car nous connaissons une grande partie du parcours entre Behenjy et Morondava, on aura presque l’impression de jouer dans notre jardin », confie-t-il.

Hasina ne se fait d’ailleurs pas de souci car il mise sur la solidarité de son groupe en équipe nationale A où, outre ses deux compagnons d’entraînement, Roger et Dama, il y aussi Ravoatabia, un homme qu’il estime, mais aussi Emile Randrianantenaina  et son frère Nambinintsoa.

Comme tous ces coureurs bénéficient de l’encadrement des techniciens de la Fédération malgache, l’optimisme est logiquement de mise même si certains cyclistes du camp d’Antsirabe regrettent quelque peu l’absence sur le Tour de leur parrain Paul Four. L’indispensable Paolo est, en effet, resté très évasif sur le sujet. Et c’est bien dommage.

Clément RABARY

Share This Post