Rallye : Vibrant hommage de Claude Ramin à Eric Razafitsifera



Jacaranda
Eric Razafitsifera et Claude Ramin ont travaillé ensemble pour faire tourner la machine FMMSAM.
Eric Razafitsifera et Claude Ramin ont travaillé ensemble pour faire tourner la machine FMMSAM.

Si la disparition subite du président Eric Razafitsifera a été un choc pour tous les membres de la FMMSAM, elle a été durement ressentie par le past président du club, Claude Ramin, qui en parle avec une voix teintée d’une vive émotion.

Les deux hommes sont en effet connus pour leur tendre complicité doublée d’un respect mutuel qui fait qu’aujourd’hui, Claude Ramin avoue avoir perdu un fils. Alors qu’il est obligé de rester au lit pour sa maladie, il n’a pas pour autant perdu de sa verve habituelle en reparlant de son protégé.

Jugez-en plutôt. « C’est très dur de ne plus voir Eric Razafitsifera avec qui j’entretenais un rapport d’un père à son fils tant nous sommes très proches. Une complicité qui va même au-delà d’une simple relation entre membres de la FMMSAM. Eric, je l’ai vu grandir. J’ai vu ses débuts très prometteurs en tant que copilote. J’ai vu ses victoires aux côtés de Joda Ranarivelo, du français Gérard Louvel et du premier bain de Laza Randriamifidimanana. Je n’étais pas également loin de lui au lendemain d’un abandon dû à des ennuis mécaniques et rarement d’une faute de navigation car son sérieux justifiait largement ses succès. Il était un navigateur hors pair. Avec l’âge, il était également devenu un très bon et très respecté président. Je tenais d’ailleurs à remercier tous les membres de la FMMSAM de lui avoir rendu un bel hommage en montrant à la face du monde que ce club est une grande famille unie dans la joie comme dans la douleur.

Si l’hôtelier que je suis a l’habitude de se résigner en disant que ce sont toujours les bons champignons qu’on mange, c’est loin d’être simple avec la disparition d’Eric tant il représente tout pour moi et en particulier dans l’univers du sport automobile. Après une vie à 100km/h, je ne peux aujourd’hui que lui souhaiter à ce qu’il repose en paix. »

Propos recueillis par Clément RABARY

Share This Post