Badminton : Belle revanche pour Hery Zo Rakotoharinivo !



Jacaranda
Hery Zo Rakotoharinivo a fait parler la poudre à Mahamasina, le week-end dernier.
Hery Zo Rakotoharinivo a fait parler la poudre à Mahamasina, le week-end dernier.

Le badminton malgache s’est offert un nouveau champion de Madagascar à l’issue des championnats disputés durant le week-end au Palais des Sports de Mahamasina avec l’Antsirabéen Hery Zo Rakotoharinivo.

Le monde du badminton à Madagascar évolue. Et en mieux si l’on prend les championnats de Madagascar du week-end, puisqu’ils ont permis à un jeune Antsirabéen du nom de Hery Zo Rakotoharinivo de damner le pion aux deux frères Marc, Tolotra et Aina, qui régnaient en maître depuis ces six dernières années voire plus.

Détente verticale. Dimanche en tout cas, Hery Zo Rakotoharinivo de  l’ABC a montré que ce passé est révolu et qu’il va désormais falloir compter sur lui qui portait déjà le même nom que le célèbre volleyeur de la Jeunesse Sportive d’Ambatonilita et de l’équipe nationale, « Daly » Rémi Rakotoharinivo.  Les deux hommes possèdent pratiquement les mêmes qualités pour ne citer que cette vertigineuse détente verticale.

Et pour bien montrer qu’il ne s’agit pas du fruit du hasard, Hery Zo s’est d’abord défait, en demi-finale, du champion en titre Tolotra par 2 sets à 1 avant de réaliser le même score devant Aina du même club de Sangasy au cours d’une finale vite fait bien fait.

La part du lion. Touchés dans leur amour propre, les deux frères Marc ont survolé la finale du double en battant par 2 sets à 0, Aina et Lova. Tolotra rajoutait même un bonus en s’offrant avec l’aide de Sahondra, la finale du double mixte.

Chez les dames et pour rester en série A, Soaniaina du Sporting Club Itaosy a confirmé sa grande forme en battant en finale Sahondra du Baobad sur le score éloquent de 2 sets à 0.

Par ailleurs, le VTTK d’Ivato s’est taillé la part du lion en ravissant quatre titres avec Jean Olivier (U17), Mika (U13), Ambinintsoa (U9) et Baliaka chez les filles de moins de 15 ans.

L’ASUT n’est pas rentrée les mains vides avec la petite Iariela (U11) tout comme ASSJMBAD qui remporte le titre de la série B hommes avec Ludovic.

Un partage des titres qui montre, si besoin est, de la vitalité de cette discipline qui avance peut-être lentement mais sûrement.

Clément RABARY

Share This Post