Football Ligue des champions : Une CNaPS professionnelle et fair-play !



Jacaranda
Les membres du staff technique de la CNaPS Sport et l’équipe organisatrice du match retour de la Ligue des Champions de dimanche à Mahamasina. (Photo Kelly).
Les membres du staff technique de la CNaPS Sport et l’équipe organisatrice du match retour de la Ligue des Champions de dimanche à Mahamasina. (Photo Kelly).

Les préparatifs du match retour de la Ligue des champions d’Afrique contre les Mozambicains du Muculmanana, vont encore permettre à la grande famille de la CNaPS de montrer à la face du monde qu’elle reste très solidaire et…digne.

« Nous ne rendons pas coup pour coup et nous allons accueillir la délégation mozambicaine comme il se doit c’est-à-dire humainement et en lui offrant tout le confort possible et imaginable comme l’exige la Confédération Africaine de Football ».

Du retard à combler. Cette phrase du Directeur Général de la CNaPS, Arizaka Rabekoto Raoul illustre bien la volonté de la CNaPS Sport de bien traiter les Mozambicains durant leur séjour. Non sans rajouter que la lutte se trouve plutôt sur le terrain pour ce dimanche à Mahamasina.

Et sur ce chapitre, l’entraîneur Titi Rasoanaivo n’a pas caché ses intentions d’aligner six joueurs à vocation offensive. Car il a du retard à combler.

Il ne nie pas que les Mozambicains soient de très bons joueurs mais il pense que remonter ce petit but de handicap relève bien du domaine du possible.

Il compte également sur le soutien du public de Mahamasina pour y parvenir. Inutile de préciser qu’il y aura aussi tout le personnel de la CNaPS pour donner de la voix et offrir un environnement favorable aux joueurs pour qu’ils se surpassent.

Nette amélioration. Dans la foulée de son intervention au cours de la conférence de presse d’hier, Titi Rasoanaivo a reconnu une nette amélioration du rendement de l’équipe depuis l’arrivée de l’Espagnol Gonzalo. Mais cette courte défaite de Maputo était plutôt liée à différents facteurs pour ne citer que l’état de la pelouse ou encore la fatigue du voyage.

Au sein de la CNaPS en tout cas, tout le monde pense qu’il est facile de remonter ce handicap d’un seul but mais qu’il va ensuite falloir batailler ferme pour en marquer un second sans en encaisser aucun.

Reste le décor mais là aussi, la grande famille de la CNaPS entend se surpasser en mettant en place une organisation très professionnelle allant du billet électronique donc infalsifiable aux mesures de sécurité draconiennes.

Clément RABARY

Share This Post