Football Analamanga : Tana Formation solide leader !



Jacaranda
formation                    L’équipe de Tana Formation est confiante pour la nouvelle saison.
formation L’équipe de Tana Formation est confiante pour la nouvelle saison.

Lentement mais surement, Tana Formation s’installe en tête du classement de la Ligue des champions d’Analamanga. Hier encore et malgré un début laborieux, les protégés de Hery Rasoamaromaka alignent leur seconde victoire en autant de sorties.

Le championnat d’Analamanga de football au sein de la 1re division offre pratiquement le même visage avec la victoire, encore faut-il le dire, attendue des ténors.

Entame difficile. A commencer par Tana Formation qui a certes connu une entame de match très difficile face au Mama FC mais qui finit par s’imposer sur le score confortable de 4 buts à 0.
Une score-fleuve qui découle d’un coaching gagnant puisque après l’autobut de Tojo (55e), les buteurs de Tana Formations ne sont autres que ceux que Franck Rajaonarisamba a fait entrer en cours de jeu.

D’abord Bonard (77e) qui retrouva sa position de prédilection, sur le flanc gauche du milieu de terrain, et ensuite l’excellent Benjamin Dadah qui signa un beau doublé (81e et 88e) tous les deux de la tête. L’ancien tuléarois du Capricorne qui marquait après seulement une minute sur le terrain a ainsi montré qu’il va falloir compter sur lui après qu’il ait réussi à trouver le chemin des filets lors du dernier match de l’équipe durant la Poule des As contre les Tamataviens du Fortior Côte Est.

L’autre leader en l’occurrence l’AS Adema a également montré que sa cure de jouvence est en train de porter ses fruits puisque autant le dire l’Iarivo FC d’hier à Mahamasina était tout juste malchanceux et qu’il aurait pu égaliser sans que personne ne trouvât à redire.

Mission remplie. Hier en tout cas, Iarivo FC se fit surprendre sur ce boulet de Rino renvoyé par la barre transversale aux pieds de Tsiala qui n’avait qu’à pousser le cuir dans une cage béante (35).
Malgré l’entrée de Dola du côté des joueurs de la Commune, le score resta sur ce petit but mais combien précieux de l’Adema.

A Carion et toujours pour la journée d’hier, Elgeco Plus a réussi l’essentiel en battant  le COSPN sur le score de 1 à 0. L’unique but de la rencontre était l’œuvre de Bela, le transfuge de Tana Formation.

Masindahy a pour sa part réalisé une bonne opération en tenant en échec le Vesta sur un score nul et vierge. La mission était en tout cas remplie pour les joueurs d’Amparibe avec une défense en béton. Logique lorsqu’on sait que l’entraîneur du Masindahy n’est autre que l’ancien défenseur du Club M et des Scorpions, Mamisoa Razafindrakoto.

Le dernier match de cette seconde journée est à oublier pour le COSFA qui s’est montré incapable de prendre à revers l’équipe du PRESCOI. Manifestement, les hommes du Général Rasata souffrent de l’absence de leurs cadres pour ne citer que Dimby qui suit un stage tout aussi important car relatif à sa carrière militaire.

Clément RABARY

Share This Post