Football- UFFOI : Le CNaPS Sport se réorganise !



Jacaranda
Le président de la Ligue d’Analamanga, Tota Rakotoarimanana, veut aider la CNaPS en lui offrant un sparring-partner de choix.
Le président de la Ligue d’Analamanga, Tota Rakotoarimanana, veut aider la CNaPS en lui offrant un sparring-partner de choix.

C’est maintenant confirmé, le CNaPS Sport défendra les couleurs malgaches à la Coupe des clubs champions de l’Océan Indien. Et comme il ne s‘agit pas de participer pour participer, le club entend se mobiliser pour offrir un tout autre visage.

En tant que champion de Madagascar en titre, le CNaPS Sport va pouvoir défendre nos couleurs au prestigieux tournoi initié par l’Union des Fédérations de Football de l’Océan Indien.

Démission collective. Les matches de poules opposant Madagascar, Mayotte et les Comores auront lieu cette fois-ci à Mayotte du 24 au 30 mars prochain.

Autrement dit, le CNaPS Sport ou plutôt ce qui en reste après la démission collective du staff technique, aura tout juste un mois pour espérer rebondir et prouver à la face du monde que l’élimination à la Ligue des champions d’Afrique devant les Mozambicains du Liga Desportivo Muculmana n’était qu’un regrettable incident de parcours. Finalement, l’équipe s’est rendue coupable d’avoir mal étreint à force de vouloir trop embrasser.

Le tandem Gonzalo- Parfait Rakotohasimbola qui reprend les rênes, ne se fait pas prier pour asseoir une nouvelle politique. A commencer par le choix des sparring-partners.

Des risques à prendre. Sur ce chapitre en effet, le CNaPS Sport a rayé de son registre les matches contre les petits clubs pour ne se consacrer qu’aux sélections régionales quitte à essuyer d’autres revers car « ce serait toujours bénéfique pour l’ensemble du groupe ».

C’est ainsi que le club va se déplacer ce dimanche à Toamasina pour y affronter la sélection locale. Il sera de nouveau à Mahajanga le 16 mars face à la sélection de Boeny. Et à moins d’un changement de dernière minute, le CNaPS Sport aura au menu, pour le 9 mars à Mahamasina, la redoutable sélection d’Analamanga. Une rencontre que l’ancienne équipe n’a jamais voulu, mais que Gonzalo s’apprête maintenant à faire avec les risques que cela comporte.

Il est en effet facile d’imaginer une sélection tananarivienne à fortes colorations Elgeco-Tana Formation et donc avec  des joueurs capables d’évoluer au plus haut niveau. « Ce sera presque une équipe nationale bis », promet le président d’Analamanga, Tota Rakotoarimanana, qui est en train de chercher un entraîneur digne de ce nom. Et quand il le dit, on s’attend à voir un match de très bonne facture pour ce 9 mars. Une date à retenir…

Clément RABARY

Share This Post