Football Analamanga : Une opportunité à saisir pour Iarivo FC !



Jacaranda
Le cru 2014 d’Iarivo FC ne manque pas de charme. Il lui faut tout juste être cohérent dans les moments décisifs.
Le cru 2014 d’Iarivo FC ne manque pas de charme. Il lui faut tout juste être cohérent dans les moments décisifs.

La troisième journée du championnat d’Analamanga de football au sein de l’élite s’annonce équilibrée avec un duel attendu entre COSFA et Adema. Mais on aura également à l’œil ce Prescoi- Iarivo FC.

Le championnat d’Analamanga de football pour la 1re division se poursuit ce jeudi à Alarobia et à Carion.

Survie. Une troisième journée qui va encore permettre aux ténors de confirmer à l’image de deux matches au centre de Carion où Elgeco Plus aura à en découdre avec le MAMA FC tandis que Tana Formation affrontera pour sa part le Masindahy de Mamisoa Razafindrakoto.

Dans les deux cas, on ne pense pas que les deux nouveaux promus MAMA et Masindahy feront le poids face respectivement au premier et second du classement actuel.

Le même jour mais à Alarobia, à 10 h, on verra un inédit COSPN- Prescoi. L’une comme l’autre équipe a besoin d’une victoire pour quitter la zone rouge, on s’attend à voir un combat forcément intense comme l’est toute lutte pour la survie.

Réputation. N’empêche et pour cette troisième journée, tous les yeux seront tournés vers Iarivo FC qui a cette fois, une occasion en or pour renouer avec la victoire et recoller au peloton de tête. Les hommes du tandem Jacques-Hildecoeur auront en effet en face, ce jeudi à 12 h,  le Vesta, une formation assez modeste mais qui a le mérite de ne rien lâcher.

Mais comme l’Iarivo FC est suffisamment armé avec ses joueurs expérimentés à l’instar de Freddy, Dola, le gardien Ando et les autres, on attend de lui une prestation à la hauteur de sa réputation.

Le troisième match à Alarobia oppose l’AS Adema au COSFA. Si ce dernier a du mal à retrouver son efficacité en l’absence de ses cadres partis en stage (militaire), les gars d’Ivato sont en train de chercher un nouveau souffle avec leurs jeunes pousses. Mais avec les « vétérans » Tsiala et Solo Moto, l’Adema a encore du répondant pour donner du fil à retordre aux autres. Réponse ce jeudi à Alarobia.

Clément RABARY

Share This Post