Ministères des Sports : Les prétendants se bousculent au portillon !



Jacaranda

Curieux mais la course pour le poste de ministre des Sports bat déjà son plein à l’heure où on ne sait même pas la tête du futur Premier ministre.

Ce qu’il y a de positif dans tout cela, c’est cette idée de vouloir servir le sport au mieux par les sportifs ou tout au moins ceux issus de ce milieu.

Plusieurs noms circulent déjà, mais on se réjouit du profil de ce nouveau ministre car au moins il va maîtriser les rouages de l’administration et connaît bien les aspirations légitimes des sportifs.

C’est le cas notamment de Mamod’Ali Hawel qui est non seulement le président de la Ligue de football du Menabe mais aussi l’organisateur des Jeux du Menabe depuis plusieurs années. Sa popularité liée à ces Jeux lui a d’ailleurs permis de rafler les dernières législatives à Morondava.

Mais il y a aussi d’autres candidats issus du monde de sport. On citera l’ancien président de la Fédération de basket-ball, Ntsay Abel, l’actuel président de la Fédération du kick boxing, Briand Andrianirina, le président de la Fédération du triathlon, Tiana Raoelina Andriambololona, sans oublier le président du judo et du Comité Olympique, Siteny Randrianasoloniako. Sauf bien entendu si pour ce dernier, l’échec pour le poste de questeur à l’Assemblée Nationale ne lui est resté à travers la gorge.

Comme ces hommes ont en commun l’amour du sport, l’un d’eux peut évidemment faire l’affaire puisque tous les techniciens sont déjà là pour l’entourer. Il suffit de faire le bon choix.

Mais en politique, on n’est jamais sûr de rien et que ce ministère était bel et bien le cadet des soucis des différents régimes au point de le confier pratiquement à tout le monde. Et comme le disait le ministre Ndremanjary qui défend la paroisse des enseignants EPS, il n’y a plus que le charretier qui n’est pas passé par Ambohijatovo. Charretier et…journaliste pour être précis.

Clément RABARY

Share This Post