Football – Disqualification : Max Fabien Andrianirina interpelle l’Etat



Jacaranda
Max Fabien Andrianirina présentant son  casier judiciaire. (Photo Kelly).
Max Fabien Andrianirina présentant son casier judiciaire. (Photo Kelly).

Le candidat recalé au poste de président de la Fédération malgache de football (FMF) Max Fabien Andrianirina est sorti de son silence, hier en interpellant le Chef de l’Etat, Hery Rajaonarimampianina sur l’annulation de cette élection.

72 heures après le verdict de la Commission Electorale de la FMF sur l’annulation de la candidature de Max Fabien Andrianirina au poste de président, ce dernier a riposté. «  Je lance un appel fort à l’endroit du Président Hery Rajaonarimampianina quant à l’annulation de l’élection au sein de la FMF. Il ne faut plus mettre en péril le football et la jeunesse malgache », a-t-il martelé, hier, à l’Hôtel Colbert à l’occasion d’une rencontre avec la presse. Et lui de souligner que « Je n’ai de problème avec la Fédération, mais conscient de l’état du football malgache et sollicité de toute part, j’ai décidé d’apporter ma contribution au développement du ballon rond malgache. On a besoin d’une alternance démocratique et une opposition. Le plus important est de mettre en sursis la Fédération et de constituer le comité de redressement du football malgache ».

Dictature. Le candidat malheureux se dit étonné également de cette décision de la CENI de la FMF. «  C’est à travers la presse que j’ai su que ma candidature a été refusée et les raisons de cette disqualification restent floues surtout l’histoire du Casier Judiciaire ». Le problème de caution des présidents de ligue a été également évoqué car bon nombre d’entre eux ont peur de donner leur avis favorable. Alain José Rajaona, a aussi qualifié qu’il y a une gestion dictatoriale et anti-démocratique. Plusieurs anciennes gloires du football étaient présentes à cette occasion à l’image de Dezy Monstre et de Baovola. Une histoire à suivre…

T.H

Share This Post