Football UFFOI : CNaPS Sport rassure !



Jacaranda
Le cru 2014 du CNaPS Sports.
Le cru 2014 du CNaPS Sports.

Le tournoi du Stade Rabemananjara a pris fin sur une très bonne note tant pour la CNaPS qui se prépare pour la coupe des clubs champions de l’Océan Indien que pour ceux qui devraient faire partie prochainement des Barea.

Le tournoi du Stade Rabemananjara échappe au CNaPS Sport. Mais une défaite dont il n’a pas à rougir, puisque la sélection d’Analamanga a parfaitement joué le jeu.

Noyau dur. Le but de Dino (Elgeco) à la 39e minute permettait à Analamanga de gagner la finale mais sur le fond, le CNaPS Sport a surtout rassuré en s’offrant, pour la première fois, son noyau dur.

Aussi curieux que cela puisse paraître, l’arrivée de l’Espagnol Gonzalo Moreno a permis de mettre en place une nouvelle organisation avec quasiment les mêmes éléments. Un jeu très proche des Barcelonais avec une mention spéciale sur la récupération et le soutien, deux aspects importants dans un jeu très fluide. Bref, un jeu séduisant même s’ils ont eu du mal à trouver la faille devant la défense d’Analamanga où François (Tana Formation) et Johnny (Elgeco) réalisaient des merveilles dans l’axe de la défense. Ces deux hommes s’annoncent du reste comme la future charnière centrale des Barea qui vont participer aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations.

Mais le CNaPS Sport de dimanche où celui victorieux vendredi de Tiavo TEM par 3 à 0, avait de quoi rassurer ses supporters qui sont aujourd’hui fixés sur l’équipe type avec Leda dans les buts, Pierralit et Ando dans la charnière centrale, Toby à droite et même Ronald revenu à son meilleur niveau à gauche.

Choix difficile. Comme milieu récupérateur, Gonzalo est resté fidèle à Tojo Kely et Michael. Et pour rester dans ce compartiment de jeu, Tovo et Jimmy, le passeur décisif sur les buts de Tovo et de Niasexe de vendredi, semblent faire l’affaire. Et c’est un peu dommage d’abord pour Njiva qui a raté plusieurs occasions en or mais aussi Rado qui a du mal à revenir dans le groupe.

Le problème de CNaPS se trouve toutefois dans son compartiment offensif. Nono, Niasexe et Eric sont en concurrence directe mais le choix est très difficile.

Aussi difficile que le rôle du futur entraîneur des Barea qui doit faire un choix, du moins pour le premier match de la CAN où les expatriés ne sont pas encore libérés par leurs clubs européens. Mais l’effectif est tout de même séduisant car outre le tandem François- Johnny dans l’axe, le staff technique dispose d’autres défenseurs doués tels Pierralit et Ando (CNaPS), Tantely (Adema), Zenith (Ajesaia), Giovanni (Tiavo TEM), Lanto (Tana Formation).

Bref, il y aura à boire et à manger mais il reste à trouver un entraîneur qui peut en faire bon usage. Et le plus tôt serait le mieux.

Clément RABARY

Share This Post