Rugby – Makis : Dites plutôt troisième chapeau !

La place de Madagascar sur la scène africaine et citée dans une interview du président de la Fédération Malgache de Football , Ahmad, continue d’être au centre des discussions pour ne pas dire polémiques par des journalistes proches du président de la Fédération Malgache de Rugby, Marcel Rakotomalala.

Pire encore, certains vont jusqu’à proposer un match de gala et de football entre les Makis et les Barea. Pour arriver à quoi ? Heureusement que le ridicule ne tue pas.

Et si le terme de troisième division en Afrique ne plaît pas à ces journalistes, qu’ils revoient leur copie pour employer un autre terme comme troisième chapeau par exemple. Car ce dont il a été question dans l’interview du président Ahmad, c’est bien du titre, africain bien entendu, des Makis en 2012.

Il s’agissait de la Coupe d’Afrique des Nations pour l’élite B. Comme les Springboks sud-africains sont au-dessus dans la hiérarchie du rugby en Afrique et que viennent après les pays de l’élite A, Madagascar était, en ce moment précis, donc dans le troisième chapeau. Point final.

Pour le reste, c’est de la pure invention pour entretenir une polémique qui ne l’est pas car « l’incident », appelons-le comme cela, faisait partie des explications en réponse aux détracteurs du football qui ne veulent pas voir des présidents qui n’ont pas de titre africain, diriger des fédérations.

Et là, Ahmad disait vrai que si tel devrait être le cas, tous les présidents des sports collectifs ne doivent pas être là où ils sont, puisque même le rugby malgache ne peut se vanter d’être le meilleur en Afrique. Et pour ne devoir comparer que ce qui est comparable, 55 pays composent la Confédération Africaine de Football contre seulement 36 pour le rugby africain. Eh oui !

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication