Football CAN 2015 : Une qualification en trois étapes !



Jacaranda

Madagascar rêve toujours de participer à sa première Coupe d’Afrique des Nations. C’est ainsi qu’en accord avec les grands clubs qui ont mis en place un comité de gestion des Barea pour la CAN 2015 au Maroc, on remettra sur les rails une nouvelle équipe nationale.

C’est parti pour un nouveau pari dans ce qu’il convient d’appeler désormais projet de relance du football malgache. Les Barea vont en effet retrouver les joutes africaines à l’occasion des éliminatoires de la CAN 2015 au Maroc.

Dans un mois. Des qualifications qui vont se faire en trois étapes dont le premier pour le 18 mai prochain dans le cadre du second tour des préliminaires. Le match retour est prévu le 30, 31 ou 1er juin.

Exemptés du premier tour, les Barea vont donc prendre part, dans un mois, à une étape mettant aux prises les deux équipes sorties du premier tour avec 25 autres équipes.

Les 14 nations issues de ces préliminaires vont encore disputer une autre manche pour accoucher de 7 équipes avant d’être mélangées à 21 autres, les mieux classées du moment, pour former un lot de 7 poules de 4.

Les deux premiers de chaque poule seront qualifiés pour la phase finale au Maroc.

Optimisme. En clair ou tout au moins jusqu’à l’avant-dernière étape, tous les espoirs sont permis pour peu que tout le monde mette la main à la pâte.

Le seul problème réside en fait sur la disponibilité des joueurs évoluant en Europe. Et à moins de pouvoir négocier au cas par cas, ces derniers ne peuvent pas être libérés par leur club pour le premier match du 18 mai. C’est la règle et on ne peut pas s’y soustraire.

Mais l’optimisme est tout de même de mise car Madagascar aura en face, durant les préliminaires, les nations les moins loties sur la scène africaine. Avec l’aide des joueurs férus aux compétitions de haut niveau tels Bolida, Faneva Ima, Carolus mais également de Johann Paul connu pour sa farouche volonté de se surpasser, on pourra ouvrir une nouvelle ère pour le football malgache. Ce serait encore mieux si l’Etat consent à apporter sa part dans cette offensive visant à redorer le blason bien malgache.

Clément RABARY

Share This Post