Football : Un calendrier très surchargé pour Ahmad



Jacaranda
Malgré ses lourdes charges tant au sein de la CAF que de la FIFA, le président Ahmad entend s’investir pleinement pour ses…Barea.
Malgré ses lourdes charges tant au sein de la CAF que de la FIFA, le président Ahmad entend s’investir pleinement pour ses…Barea.

Les mois voire les semaines à venir s’annoncent intenses pour le président de la Fédération Malgache de Football, Ahmad. Une raison suffisante pour avancer à la date d’hier sa rencontre avec le PDS de la Commune Urbaine d’Antananarivo pour parler de la pelouse de Mahamasina.

Une forte délégation du football conduite par le président de FMF, Ahmad, a rencontré hier le Président de la délégation spéciale d’Antananarivo Renivohitra, Ny Hasina Andriamanjato. Si rien n’a filtré de cette rencontre des plus amicales, Ahmad reste optimiste sur un point comme quoi Antananarivo se verra doter d’un terrain en synthétique.

Aux premières loges. Le sujet sera d’ailleurs abordé lors de son voyage en Europe où il rencontrera les sommités du football mondial, puisqu’il fait partie des invités pour assister à la finale de la Ligue des champions au Portugal où il sera aux premières loges.

Mais cette mission à l’extérieur passera d’abord par le Caire, au siège de la CAF, et ce dès la semaine prochaine. Là aussi divers sujets seront abordés notamment le tirage au sort des préliminaires de la CAN 2015  auxquels Madagascar prendra part. Mais plus important encore, cette réunion du comité exécutif de la CAF dont il fait partie, votera également sur l’organisation de la CAN 2019 et la CAN 2021 chez les seniors.

Pas libérables. Il s’envolera presque aussitôt pour le Brésil et ce bien avant le coup d’envoi du Mondial pour assister dans un premier temps au Congrès de la FIFA et revenir vers le milieu du mois de juin pour faire son travail en tant que membre de la Commission de recours au sein de cette puissante institution.

Mais les obligations d’Ahmad ne s’arrêteront pas là car il mettra à profit son séjour en Europe pour négocier au niveau des clubs afin de libérer les joueurs retenus par l’entraîneur Franck Rajaonarisamba à l’issue du match test de ce 22 avril contre l’équipe réserve du FC Lorient, un club de la 1re division française.

Certes, plusieurs joueurs évoluant dans les championnats européens ne sont pas libérables pour le premier match des Barea du 18 mai, mais selon le président Ahmad, rien ne coûte d’essayer car il y va de l’intérêt de notre football. Un football en pleine mutation qui entend tenter crânement ses chances. Croisons les doigts…

Clément RABARY

Share This Post