Football – Stage CAF : 43 entraîneurs décrochent la licence C

Les 43 nouveaux diplômés de licence C avec les membres de la FMF et les instructeurs, samedi à Carion.
Les 43 nouveaux diplômés de licence C avec les membres de la FMF et les instructeurs, samedi à Carion.

Le corps des entraîneurs du football s’agrandit avec la sortie de 43 entraîneurs diplômés de licence C de la CAF.

Quarante trois entraîneurs issus de quinze ligues ont décroché leur licence C de la Confédération africaine de football (CAF), après avoir suivi un stage résidentiel de deux semaines du 7 au 19 avril au Centre Technique National de la FMF à Carion, dirigé par le directeur technique national et instructeur de la CAF, Jean François Debon et un groupe d’instructeurs locaux.
La remise des certificats de la 6e promotion baptisée Fivoarana a eu lieu samedi à Carion. Le premier vice-président de la FMF, Doda Andriamiasasoa, a d’emblée félicité les récipiendaires pour le travail accompli durant leur stage et leur a demandé de continuer à aider au développement du football. Il a lancé le message aux stagiaires de s’impliquer davantage dans la promotion du ballon rond malgache, mais non seulement pour étoffer leur CV.
« Cette formation a été un plus pour moi en tant qu’entraîneur. Elle m’a aidé à mieux comprendre le rôle d’un entraîneur et aussi à mieux me situer dans certains contextes. Cela demande beaucoup, il faut être créatif, compréhensif, communicatif et en constante amélioration », souligne un stagiaire.

Formation complète. Le DTN Jean-François Debon
a martelé toutefois les attributions d’un entraîneur et l’importance de la formation avec un volume horaire très chargé de 120 heures. «  Ne négligez pas les détails, retenez les 10 commandements d’un entraîneur. Ne travaillez plus au hasard », a expliqué le DTN. Plusieurs de ces nouveaux détenteurs de licence C de la CAF possèdent une bonne connaissance en tant que joueurs et entraîneurs. Le doyen de la promotion Jean Marcel est âgé de 71 ans, lui qui est un amoureux du football et ne prend jamais de repos. « La balle est actuellement dans votre camp, l’avenir du football malgache est entre vos mains. Il faut être patient car Rome ne s’est pas fait en un jour », a résumé l’instructeur Jean François Debon.

T.H

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication