Football – Barea – Ouganda à Mahajanga : Un choix dicté par le bon sens !

BareaFinalement et après avoir débattu du sujet des heures durant, le Stade Alexandre Rabemananjara a été préféré à celui de Mahamasina pour abriter le match de la CAN 2015 entre les Barea et les Ougandais.

Le deuxième tour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations entre Madagascar et l’Ouganda aura lieu à Mahajanga et non plus à Mahamasina comme cela avait été prévu.

Chances réelles. Un choix certes contesté par une frange du comité de gestion qui a choisi de prendre la porte mais un choix inévitable, estime-t-on à Isoraka, si l’objectif est la victoire.

L’informatique, en cas de coup dur, offre toujours aux utilisateurs un choix, en dehors des fameux raccourcis, appelé par défaut. Un choix par défaut sinon dicté par le bon sens qui renvoie les Barea à Mahajanga là où les chances de gagner sont réelles, selon les explications de Franck Rajaonarisamba qui évoque en premier qu’il s’agit d’un choix des joueurs.

Ces derniers estiment qu’ils y sont plus sereins et que la pelouse synthétique favoriserait le jeu des Barea basé sur la vitesse et la vivacité de nos joueurs. Et ce n’est pas tout car même nos expatriés plus habitués à une belle pelouse, en tireraient profit, explique encore Franck Rajaonarisamba au cours d’une conférence de presse au siège de la Fédération Malgache de Football, à Isoraka.

Une conférence de presse également mise à profit par la FMF pour parler de sa volonté de mettre tous les atouts pour gagner ce premier duel contre les Ougandais.

Pour l’avenir. Si l’un des vice-présidents, Arizaka Rabekoto Raoul, chiffrait l’opération à 257 millions d’ariary incluant les frais d’approche des 10 expatriés, ceux des officiels du match, le séjour des Ougandais et bien entendu les besoins des Barea, l’autre vice-président en l’occurrence Doda Andriamiasasoa abordait les autres objectifs de la FMF.

Il a ainsi parlé que le monde ne s’arrêtera pas de tourner à cette CAN 2015 et que si le nombre des présélectionnés locaux atteignit le chiffre record de 30 membres, c’est bien pour les besoins de la COSAFA Cup de septembre à laquelle le camp malgache va participer mais également pour les Jeux des Iles 2015.

Un investissement pour l’avenir donc sinon un des meilleurs moyens de redorer le blason de notre football. Un défi qui devrait être celui de tout le monde en général et de l’Etat en particulier.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication