Fooball- Barea : Vers un 4-4-2 très offensif !

Foi de Franck Rajaonarisamba, les Barea feront feu de tout bois, demain à Mahajanga, face aux Cranes ougandais, pour prendre ce que l’entraîneur malgache appelle une marge sécurisante avant le déplacement à Kampala.

C’est maintenant confirmé ! Les Barea évolueront demain au Stade Alexandre Rabemananjara avec un 4-4-2 résolument offensif. Un choix tactique visant à obtenir un résultat pour le moins sécurisant avant le déplacement dans l’enfer de Kampala.

Deux goléadors. A domicile, il ne faut pas chercher ailleurs en optant pour un jeu très offensif, commente le Lensois Arsène Malabary qui a choisi d’apporter tout son savoir au staff technique. Un choix relayé par Franck Rajaonarisamba qui affirme haut et fort qu’il ne va pas s’embarrasser de scrupules pour mettre à la pointe de l’attaque deux goléadors d’exception avec un Gladison (USS Tamponnaise) au sommet de son art et un Faneva Ima (US Créteil LusItanos) en très grande forme.

Et comme si cela ne suffisait pas, Franck Rajaonarisamba va titulariser d’entrée deux autres attaquants au milieu de terrain avec Carolus (USMA Alger) et Baggio (Old Boys Suisse). Michael (CNaPS) servira dans cette option de meneur et évolue devant Johann Paul (Amiens).

Dans la ligne arrière, Jordan Dupray (Grande Synthe) et François (Tana Formation) évolueront dans l’axe tandis que Toby (CNaPS) sera sur le flanc droit et Olivier (Tana Formation) sur le flanc gauche.

Dans les buts, Robin (TCO) a été préféré à Chrétien (Tana Formation)

Riche effectif. Bref, une équipe qui ne manque pas d’arguments pour venir à bout des Ougandais. Franck Rajaonarisamba tout en évoquant quelques réglages à faire notamment au niveau du milieu de terrain, affiche son optimisme car il concède que jamais de mémoire, l’effectif des Barea n’a jamais été aussi riche qu’en ce moment. Et dire que le Lensois Bolida ou le Bulgare Abel Randrianantenaina peuvent encore réintégrer le groupe au cours du match retour.

En attendant, les Barea peuvent encore compter sur des remplaçants de luxe. Citons dans la foulée, l’autre Algérien Ibrahim Hamada, Pierralit (CNaPS), Fabrice (Tana Formation), Rinho (Adema), Dina (Tana Formation) et Lanto (Tana Formation).

Bref, le décor est planté pour avoir un bon résultat. Reste à confirmer le choix de Mahajanga avec son public extraordinaire où l’on n’entend que très rarement des notes discordantes. La Ville des Fleurs est ainsi faite, elle est restée patriote jusqu’au bout des ongles…

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication