Tour du Mondial

neymar.intC’est fini pour Neymar. Coup dur pour le Brésil qui sera privé de sa star Neymar jusqu’à la fin du Mondial. Le fracture d’une vertèbre, aussi légère soit-elle, ne l’autorise pas à rentrer sur le terrain pour la demi-finale et même pour la finale du 13 juillet, du moins si la Seleçao se qualifie.

L’avis du médecin de l’équipe est sans équivoque, Neymar ne pourra pas disputer un match jusqu’à la fin de cette Coupe du Monde car il souffre d’une fracture de la 3e vertèbre lombaire. Certes le médecin admet que la fracture n’est très sérieuse et ne nécessite pas pour l’instant une intervention chirurgicale mais comme il doit porter une ceinture lombaire, cela va l’empêcher de jouer.

Zuniga s’excuse. Certes le Colombien Juan Zuniga ne s’est pas excusé ouvertement mais c’était tout comme quand celui qui a blessé Neymar au cours de la rencontre de vendredi, affirmait qu’il ne l’a pas fait exprès. C’est normal, confiait-t-il avant de rajouter qu’il défendait son pays et que par ricochet, il a le devoir de se battre.

Nasri et les Algériens. N’ayant pas encore digéré sa non-sélection chez les Bleus, Samir Nasri trouve un autre moyen de contourner le problème en choisissant de faire des éloges à l’endroit de l’équipe d’Algérie. Pour ce qui est de l’équipe de France, il ne pipa pas un mot renvoyant cet exercice difficile à sa fiancée. Une Anara Atanes qui ne se prive pas de tirer à boulets rouges sur l’infortuné Didier Deschamps. « Voilà ce qui arrive quand on ne prend pas les joueurs de niveau mondial », raconte-t-elle sur son site.

Thiago Silva forfait. Les soucis s’accumulent pour l’entraîneur du Brésil qui a vu sa star Nyemar sortir sur une civière et qui sera indisponible pour les prochains matches de son équipe. Et comme un malheur ne vient jamais seul, le Brésil ne verra pas non plus son capitaine lors de la demi-finale de jeudi, puisque Thiago Silva a écopé d’un second carton jaune synonyme de suspension d’un match. Une faute un peu bête car il n’avait pas besoin de s’en prendre au gardien colombien.

Deschamps, frustré mais fier. A l’heure du bilan, le sélectionneur français Didier Deschamps ne cache pas sa frustration pour ce match qui aurait pu basculer dans le camp des Bleus mais que finalement les Allemands et leur expérience étaient là.

Après coup toutefois, Deschamps estime qu’il y a des raisons d’être fiers avec ce groupe qui a de la qualité et surtout un avenir radieux.

Il se sent en confiance pour l’Euro 2016 à domicile avec des jeunes tels Pogba, Varane, Cabaye et même Valbuena et Benzema qui ne sont pas encore aussi vieux.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication