Tour du mondial : La guerre hors du terrain

Jacaranda

Bien avant le coup d’envoi du match d’hier, les supporters de deux équipes multipliaient les initiatives pour soutenir leur équipe respective. Si les supportrices allemandes ont choisi d’avoir des ongles aux couleurs noire, jaune et rouge, les cuisiniers brésiliens ont réalisé des merveilles avec des plats jaune-vert-bleu et ce de la couleur des pains à celle de la salade de fruit. Comme ces dernières se vendaient très bien, et avec le sourire, cela rend les Brésiliens contents et heureux. Et c’est tant mieux car jusqu’à hier, la blessure de Neymar est vécue comme un drame par tout le Brésil. Tous les hôtels de Rio affichent complets. Le Brésil s’apprête à vivre une finale épique pour dimanche dans le mythique stade de Maracana et ses 100.000 places assises. Cela se ressent sur l’occupation des hôtels où il n’y a plus une seule place de libre à Rio et ses environs. Logique car outre ceux qui sont venus de très loin pour voir cette finale, il y a aussi les Brésiliens dont l’amour du football n’est plus à démontrer. Ils vont venir car même les gens des favelas ont cotisé depuis des mois pour voir cette finale avec ou sans la Seleçao, mais ils aimeraient tout de même que leur équipe y soit.

Clément RABARY

Share This Post