Pétanque Masters : Madagascar échoue en finale !

Jacaranda

masterLa troisième étape des Masters a failli être la bonne pour l’équipe malgache qui n’a été battue qu’en finale par une équipe d’extra-terrestres conduite par Suchaud et incluant Fazzino et Damien Hureau.

Madagascar revient au premier plan dans les Masters de France avec la qualification pour la finale de jeudi pour l’étape d’Illkirch Graffenstaden.

Finale somptueuse. Jim, Toutoune et Lahatra ont échoué de très peu en finale sur le score de 12 à 13. Une très grosse performance en fait lorsqu’on sait qu’en face il y avait les meilleurs Français avec Suchaud, Fazzino et Damien Hureau. Un trio d’exception qui a survolé les deux premières étapes avec une facilité déconcertante.

Suchaud et ses amis n’ont donc rencontré une résistance que lors de la finale de cette 3e étape des Masters 2014. Ce qui augure une finale somptueuse car pour l’heure, Madagascar est qualifié pour le final four d’Istres car il occupe la 3e place derrière Suchaud et l’équipe de Sarrio mais devant la formation de Lucien Emmanuel dans laquelle joue Masaka de son vrai nom Christophe Bezandry.

Un autre Toutoune. Pour revenir à la prestation des protégés de Claude Rakotondranja, ils ont connu une entame très difficile en échouant aux quarts de finale c’est-à-dire au tout premier match de l’étape Figeac par l’équipe de Sarrio sur le score de 9 à 13. Ils ont cependant pu éviter la dernière place en gagnant avec Lahatra, Toutoune et Jim le concours de tirs de précision qui vaut 3 points.

Dans la seconde étape, à Aurillac, Lahatra, Fy et Toutoune ont battu l’équipe de Dylan Rocher par 13 à 10 avant de se faire éliminer au tour suivant par un Masaka des grands jours sur le score 13 à 5.

Il y a eu ensuite un mini-remaniement qui faisait mention dans un premier temps du retour d Jim et du maintien de Fy. Un choix qui sacrifie Toutoune accusé à tort ou à raison d’avoir mal joué contre Masaka et consorts. Un premier avertissement qui a porté ses fruits car à l’étape d’Illkirch Graffenstaden, on a vu un autre Toutoune auquel s’ajoute la prestation remarque de Lahatra.

Les trois Malgaches étaient même à deux doigts de gagner la finale contre Suchaud mais il manquait tout juste un facteur chance. Cette chance qui a également permis au même Suchaud de battre Dolys, Bema et Tiana en finale du championnat du monde d’Izmir en 2010. Décidément…

Clément RABARY

Share This Post