Football- UFFOI : La CNaPS doit montrer un autre visage !

Jacaranda

La finale retour de la Coupe des clubs des champions de l’Océan Indien aura lieu ce dimanche au stade de Saint Denis, à la Réunion. Un défi que s’apprête à relever le CNaPS Sports face à une équipe Ste Marienne qui estime avoir fait l’essentiel avec ce 1 à 1 de Mahajanga.

L’heure de vérité a sonné pour le CNaPS Sport qui est arrivé hier à Saint Denis pour sa finale retour de la Coupe des clubs champions de l’Océan Indien qui l’oppose aux Réunionnais de l’US Ste Marienne.

Charnière centrale solide. La mission est certes difficile mais pas impossible pour le camp malgache bien obligé d’aller chercher la victoire en terrain hostile ou à défaut un score de parité de 2 à 2.

On espère en tout cas que Hery Be va trouver la bonne formule pour venir à bout d’une formation réunionnaise connue surtout par la solidité de sa charnière centrale.

A la lumière du match aller à Mahajanga, le staff technique de la CNaPS avait eu du mal à trouver la bonne carburation et le remplacement de cinq joueurs sur le terrain illustre la difficulté pour Hery Be de trouver son équipe-type.

Foudre de guerre. N’empêche et après avoir nettement dominé les débats, il n’y a pas de raison à ce que la CNaPS ramène une victoire. Il lui faut tout juste trouver les hommes qu’il faut. Et sur ce chapitre, ce serait trop risqué de vouloir remanier la ligne arrière où Feno, Ronald, Tahina et Toby ont réussi ce qu’on est en mesure d’attendre d’eux.

C’est plutôt devant que cela se complique car il va falloir faire un choix pour les hommes au milieu. Si Michael s’annonce comme incontournable au poste de demi-défensif tout comme Nonot à la pointe de l’attaque et Njiva sur le flanc droit, il va falloir choisir entre Rija Rasoanaivo, Lanto Rabeasimbola, Rado et même Niasexe et Jimmy Simouri, tous des joueurs de talent mais dont le choix repose sur la capacité à évoluer sur un même registre. Le succès est d’ailleurs à ce prix car sur le fond, Commune et ses camarades ne sont pas des foudres de guerre donc a priori prenables. Enfin on l’espère…

Clément RABARY

Share This Post