Tour de Mada Le Belge Walt Dewinter en solitaire !

Jacaranda
Le Belge Walt Dewinter à l'arrivée à Ilakaka.
Le Belge Walt Dewinter à l’arrivée à Ilakaka.

Et deux pour la Belgique qui s’offre la 2ème étape du Tour de Mada cycliste reliant Toliara à Sakaraha par le biais de Walt Dewinter qui a bien caché son jeu avant de laisser tout le monde à 10km de l’arrivée.

Le Tour cycliste de Madagascar débute bien pour le camp belge qui s’offre une deuxième victoire consécutive. Après la victoire assez contestée de Thomas Debrabandere de jeudi pour avoir bluffé tout le monde en rentrant dans un peloton qui n’était pas le sien avant sa crevaison, les Belges ont répondu par la plus belle des manières en ravissant la 2ème étape entre Toliara et Sakaraha. Une distance longue de 133 km que Walt Dewinter avait couvert en 3h 08 mn 48 secondes.

Un lièvre belge. Ce dernier avait franchi la ligne d’arrivée en solitaire à Sakaraha et devant une foule compacte. Une petite surprise en fait car il avait bien caché son jeu en laissant à Emile Randrianantenaina et Célestin Rakotohasimbola prendre les commandes sur une bonne partie du parcours.

Les deux Malgaches ne purent ensuite repousser les attaques du lièvre belge, Alexander Cools, et du Français Benjamin Fourche qui emmenèrent aussi dans leurs roues, l’excellent Ivorien Cissé Issiaka.

Mais par on ne sait quelle magie, Walt Dewinter choisit d’attaquer pour finir en force.

Il fut suivi par le Réunionnais Faucher Mathias et bien plus tard par un autre Belge du nom de Jeremy Burton qui est à son deuxième Tour de Mada avec ce que cela suppose de solides expériences.

Cissé Issiaka termina à la quatrième place mais avec beaucoup de ressources, preuve que le jeune Ivoirien n’avait pas attaqué à temps mais le peu qu’il montrait qu’il pouvait être un vainqueur potentiel de ce Tour de Mada 2014.

Sursaut d’orgueil. Pour une fois, les coureurs n’étaient pas à l’honneur sans nul doute pour une question de stratégie de course. Il a fallu attendre la 8e place du général pour voir Jean de Dieu Rakotondrasoa emmenant dans son sillage les jeunes espoirs d’Antsirabe.

Lancés très tôt dans la bataille pour suppléer Emile Randrianantenaina, Célestin Rakotohasimbola et Nambinina Randrianantenaina ont payé leur forcing pour finir la course totalement lessivés.

C’est presque certain qu’on attend de Ravoatabia et de ses camarades un sursaut d’orgueil lors de l’étape de ce jour à Ilakaka et Ihosy sur une distance de 113 km. L’intérêt de la course est à ce prix.

Clément RABARY

Blueline Air Fiber

Share This Post