Tour de Mada : L’Ivoirien Ouattara s’invite à la fête !

Le V de la victoire de l'Ivoirien Cissé Issiaka.
Le V de la victoire de l’Ivoirien Cissé Issiaka.

Les Ivoiriens sont venus pour gagner, sinon pour grappiller quelques points durant les étapes du Tour de Mada. C’est le cas samedi à Ihosy où Ouattara Bolodigui a franchi en premier la ligne d’arrivée à Ihosy.

Les Ivoiriens ont montré qu’il va falloir compter sur eux dans ce 11e Tour de Madagascar cycliste. Et alors qu’on attendait leur leader Cissé Issiaka, ce fut Outtara qui a damné le pion à tout le monde en devançant sur la ligne les Belges Jeremy Burton et Alexander Cools ainsi que les deux Malgaches Lahantsoa Justin et Roger Randrianambinina.

La révolte malgache. Ce sont pourtant les deux Malgaches qui ont animé la course avec un Lahantsoa Justin Impérial qui ne lâchait rien depuis le départ d’Ilakaka. Comme Roger Randrianambinina était venu lui prêter mains fortes à la sortie de Ranohira, on avait cru qu’ils allaient réaliser un doublé. Mais c’était mal connaître l’expérience des Belges.

D’abord, par Burton qui se contenta de rouler dans les roues de deux Malgaches de l’échappée.

Ensuite par le maillot jaune, Walt Dewinder, que Ravoatabia et ses coéquipiers maintenaient à distance mais ce fut un autre Français, Pade Ulrich, qui brisa la stratégie des Malgaches.

Du coup, la victoire échappa au camp malgache pourtant très bien parti avec comme Roger Randrianambinina était le seul à sonner la révolte, cela permit aux Ivoriens postés en embuscade de s’offrir la troisième étape du Tour. Avec la manière en prime, car la star ivorienne, Cissé Issiaka se trouve encore devant le meilleur Malgache en l’occurrence Jean de Dieu Ravoatabia qui pointait à la 8e place du général à l’issue de l’étape Ilakaka- Ihosy.

On a beau dire que le Tour ne fait que commencer, mais des Belges et des Ivoiriens intraitables, l’espoir s’amenuise pour les cyclistes locaux.

Mais sait-on jamais car pour l’instant, on a tendance à croire qu’impossible n’est pas …malgache.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication