La révolte de Vincent Grazcik !

Malade depuis le début du Tour de Mada à Toliara, le Français Vincent Grazcik qui fonctionnait sous perfusion médicale a attendu la 9e étape pour refaire parler de lui. Il a pris le devant dès la sortie de Ranomafana, au 7e kilomètre pour être précis, pour ne plus être rejoint jusqu’à l’arrivée à Antsirabe où il a privé Zouzou Andriafenomanana d’une victoire à domicile.

Un exemple de courage et de volonté qui mérite bien évidemment une prime tant il avait tout donné mais la diarrhée, aigüe qui plus est, en avait décidé autrement. Du moins jusqu’à cette étape Ranomafana- Antsirabe qui n’était pas réellement sa tasse de thé avec la montée d’Andohanakoho mais il avait pédalé à mort pour arracher une belle victoire d’étape.

C.R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication