Volley-ball : « Je resterai dans le volley-ball » dixit Clarisse Randrianilana

Bakoly Clarisse Randrianilana restera dans le monde du volley-ball.
Bakoly Clarisse Randrianilana restera dans le monde du volley-ball.

La route continue. Bakoly Clarisse Randrianilana, ancienne présidente de la fédération malgache de volley-ball en dépit de son non reconduction à la tête de cette instance a réitéré son engagement envers cette discipline. « J’ai grandi dans le volley-ball. J’ai commencé à  jouer au volley-ball depuis mes 14 ans et j’ai défendu les couleurs nationales lors des compétitions internationales. Je resterai dans cette discipline, même si je ne suis plus à la tête de la fédération » a-t-elle expliqué, hier. Avant de continuer : « J’ai beaucoup donné  au volley-ball et je vais encore continuer mes actions dans la promotion de cette discipline« .

Même si Bakoly Clarisse Randrianilana n’est plus présidente de la FMVB, toutefois, elle est toujours dans le monde du volley-ball. Les deux mandats à la présidence du volley-ball et les expériences en matière d’organisation de compétition ont ouvert ses portes à l’international. Clarisse est membre de la Commission d’organisation sportive au sein de la Confédération Africaine de Volley-ball (CAVB). Outre la CAVB, elle est également vice-présidente de la Zone 7 regroupant les îles de l’Océan Indien. Pour rappel, elle a été désignée par cette instance comme responsable de la compétition lors de dernières Coupes des Clubs Champions de la Zone 7 aux Seychelles en décembre 2014 dernier. Aussi, elle a des projets pour le développement de cette discipline dont elle est fière. «  Il faut prioriser la préparation des jeunes. Lors de l’Open jeunes de l’année dernière, nous avons de bons éléments qui ont du gabarit et du niveau » a conclu Clarisse Randrianilana.

T.H

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication