COM : Siteny Randrianasoloniako, « Il n’y aura pas une autre élection ! »

Jacaranda

SitenyLe président du Comité Olympique Malgache, Siteny Randrianasoloniako, persiste et signe en clamant haut et fort qu’il a gagné les élections qui se sont tenues à Toliara. Il se confie à Midi Madagasikara pour une interview évidemment exclusive.

Midi Madagasikara : L’autre camp vous accuse d’avoir manipulé des votes lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire précédant le vote lui-même ?

Siteny Randrianasoloniako : « C’est étonnant car durant cette AGE, les nouvelles fédérations, en l’occurrence celle de l’escrime et celle de l’aviron, n’avaient pas le droit de vote. Et franchement, je ne vois pas d’où pouvait venir une manipulation à moins de vouloir chercher la petite bête. Une attitude certes compréhensible mais illogique dans la mesure où après le verdict de 12 à 10 en ma faveur, Jean Michel Ramaroson et son équipe savaient qu’ils allaient perdre et c’est pour cela qu’ils ont claqué la porte. Et c’est cette absence de fair-play que je déplore de la part de celui qui veut diriger le Comité Olympique Malgache. »

Midi : En clair et pour vous, le débat est clos ?

S.R. : « Ma porte reste toujours ouverte aux négociations car je suis président du COM et de toutes les disciplines qui y sont affiliées mais je tiens à dire qu’il n’y aura pas une autre élection. J’attends la validation du CIO avant la fin de la semaine. »

Midi : N’empêche, cet incident de Toliara a ouvert la voie aux polémiques où des sportifs vous accusent de n’avoir rien fait durant votre mandat tant au sein du COM que pour le judo ?

S.R. : « J’ai pu qualifier le judo aux JO de Londres et nous sommes aussi le premier à se qualifier pour Rio 2016 avec Asaramanitra. Quant aux affaires du COM, on a honoré tous nos rendez-vous car outre les JO, il y avait aussi les Jeux des Iles des Seychelles et les Jeux Africains. Si on y ajoute les bourses de certains sportifs, je ne vois pas vraiment qu’est-ce que je pourrais faire d’autres. »

Midi : Une dernière chose, la composition actuelle du bureau du COM met en avant que votre équipe est minoritaire de par le nombre des licenciés puisque Jean Michel Ramaroson a avec lui les sports collectifs, l’athlétisme, le tennis et la lutte…

S.R. : « Vous vous trompez car j’ai le rugby et le football avec moi. Ceci dit, il ne s’agit plus de qui fait quoi mais de pouvoir aller de l’avant et de travailler avec tout le monde dans le cadre légal de l’olympisme. C’est mon vœu le plus cher… ».

Propos recueillis par Clément RABARY

Share This Post