Barea Beach soccer : Seuls les Morondaviens n’ont pas rendu les matériels d’Adidas !

Jacaranda
Solofo à l’extrême gauche avec les joueurs. (Photo d’archives)
Solofo à l’extrême gauche avec les joueurs. (Photo d’archives)

Le scandale lié aux matériels offerts par la maison Adidas et non rendus par les membres des Barea Beach Soccer continue de faire des vagues obligeant du coup la Fédération Malgache de Football à s’expliquer par le truchement de l’un des entraîneurs, Solofo Ramarolahy.

La Fédération Malgache de Football après avoir usé de tous les recours a fini par porter l’affaire en justice après que les joueurs aient refusé de rendre les matériels utilisés au Portugal.

Contrat de deux ans. C’est malheureux mais on a dû passer par ce stade et qu’au jour d’aujourd’hui, il reste une partie qui n’était pas restituée puisque les joueurs de Morondava, à l’exception de Pierralit, sont restés sourds à la sollicitation de la FMF.

Le problème est toutefois très simple car les joueurs ont voulu garder tous les matériels à la Coupe du Monde d’Espinho alors qu’une partie est encore sous contrat avec la Maison Adidas pour une durée de deux ans, explique Solofo Ramarolahy.

Il ne s’agit pas du matériel offert par la FIFA comme on a tendance à le faire croire, précise-t-il avant de fustiger cette attitude négative des membres de l’équipe nationale de beach soccer.

Joli paquet. C’est d’autant plus malheureux d’en arriver là puisque de toutes les équipes de ce sommet au Portugal, Madagascar est la seule nation à s’être préparée pendant quatre mois avec à la clé une douzaine de matches internationaux dont les deux rencontres contre l’Afrique du Sud, les deux autres matches à Marseille et à La Réunion, les trois matches du Cosafa Cup à Mahé ainsi que ceux du championnat d’Afrique aux Seychelles. Et en marge de ces rencontres, ces mêmes Barea ont pu recevoir des matériels en plus de ceux de Nike qui ne peuvent plus être utilisés en raison de ce nouveau contrat avec Adidas.

Si on y ajoute la tenue d’apparat et le troisième jeu de maillot d’Adidas sans parler des dons de Telma et des Réunionnais de marque Quick, cela fait un joli paquet comme souvenir. Mais pour une raison qui reste obscure, les Morondaviens n’en voulaient rien entendre se mettant ainsi en marge de la sélection nationale puisque de gré ou de force, la FMF va récupérer ces matériels d’Adidas histoire de pouvoir honorer son contrat.

« Nous avons un contrat à respecter et cela signifie qu’on a l’obligation de porter ces maillots d’Adidas pour les matches des Barea Beach Soccer pour les deux années à venir», explique-t-on au sein de la FMF qui se désole de devoir en arriver par ce coup de force presque obligatoire car il y va de l’image de tout le pays.

Clément RABARY

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.