Football- Madagascar- Centrafrique : Les Barea ont meilleure mine !

BareaLe match comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde en Russie va permettre au camp malgache de se donner un bol d’air frais. Car a priori tous les feux sont au vert pour voir les Barea s’imposer avec de la marge.

Les Barea vont bien merci. C’est le sentiment général qui se dégage après l’arrivée des expatriés et surtout cette option plutôt PSG que Marseille pour la disposition tactique sur le terrain.

Soulier d’or. Et si on a reproché aux Barea l’absence d’un numéro 10 contre l »Angola, cette fois et à la manière du Parios Saint Germain, on verra deux meneurs avec Dafé dans le rôle de Matuidi et Abel Anicet dans celui de Verrati. Soi le même poste qui a permis à l’ancien Auxerrois de remporter le soulier d’or dans le championnat de Belgique et c’est tant mieux car s’il défend bien, il sait aussi marquer quand il fallait.

Et de toutes les formations qui se sont succédé au sein des Barea, celle d’aujourd’hui affiche une batterie offensive impressionnante avec Ima Andriatsiama, le meilleur buteur de Créteil aussi de Carolus de l’USM Alger qui va occuper le flanc gauche sans oublier Njiva qui va évoluer sur le flanc droit du milieu de terrain.

Nono sacrifié. Comme on ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs, c’est Nono, le meilleur buteur des Barea qui fait le frais de l’arrivée des expatriés. Sauf si en cours de la partie, on le fera entrer pour un 4-4-2 destiné à forcer le verrou centrafricain.

La ligne arrière reste telle qu’elle a toujours été avec François et Mamy Gervais dans l’axe, Zénith à gauche et Toby qui a pris du répondant ces derniers temps à droite. Leda restera dans les buts même si la montée en puissance d’Eddy Bastia a tendance à se confirmer.

Bref, Madagascar a un onze de départ capable de faire des bonnes choses. A charge pour le public de l’aider dans cette mission certes dans ses cordes mais comme le football n’a rien de mathématique, autant opter pour la carte prudence. A samedi donc pour les férus des Barea.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire