Kickboxing : Une prime de 5 millions d’Ariary pour Séverin Mamonjisoa


Jacaranda
Banky Foiben'i Madagasikara
Séverin avec le président de la République, les ministres et les membres au sein de la FMKB/DA.
Séverin avec le président de la République, les ministres et les membres au sein de la FMKB/DA.

Tout est bien qui finit bien. L’année 2015 se termine en beauté pour le sport malgache avec le sacre de Séverin Mamonjisoa qui entre désormais dans la légende.

Sans tarder, vingt-quatre heures après le retour de Séverin Mamonjisoa, sacré champion du monde professionnel de kickboxing en low-kick à Sotchi, Russie, il a été reçu par le président de la République, Hery Rajaonarimampianina accompagné du ministre de la Jeunesse et des Sports, le Dr Jean Anicet Andriamosarisoa et le ministre de la Défense Nationale, le Général Dominique Rakotozafy au Palais d’Etat d’Iavoloha. « Séverin a écrit une nouvelle histoire du sport malgache. Il a justifié que la jeunesse malgache peut triompher et s’imposer sur la scène internationale », a expliqué le Chef de l’Etat. Et de continuer « Ce n’est que le début. A force de persévérance, rien n’est impossible. Je félicite tout ceux qui ont contribué à l’obtention de ce résultat, le ministère de la Jeunesse et des Sports, le ministère de la Défense Nationale et la Fédération malgache de kickboxing ». Et en guise de prime de reconnaissance, l’Etat a offert une prime de 5 millions d’Ariary. « Cette reconnaissance nous motive encore plus à persévérer dans la pratique sportive. Mon titre de champion du monde « pro » n’est que le début d’une longue aventure. Je remercie l’Etat qui m’a permis de réaliser ce rêve qui n’est pas seulement le mien, mais celui de tous les Malgaches en général », a fait ressortir Séverin.

Statut d’athlète haut niveau. Le numéro Un du sport malgache peut être fier de cet exploit inédit de Séverin. « C’est une grande première pour Madagascar d’avoir un champion du monde « pro ». La politique nationale des sports a déjà été présentée au sein du gouvernement et il y aura encore une amélioration avec le ministère de l’Education Nationale. Les exploits des sportifs malgaches ne doivent plus passer inaperçus car c’est l’honneur du pays qui a été défendu au plus haut niveau. Le statut des athlètes de haut-niveau dont fait partie Séverin figure dans la PNS afin que les sportifs méritants soient récompensés » lance le ministre, Jean Anicet Andriamosarisoa. 2015 a alors été une année faste en  terme de performances pour le sport malgache. Pour 2016, le sport sera une fois de plus au devant de la scène. Le Chef de l’Etat a déjà réitéré son engagement à soutenir les jeunes et les sports malgaches. Madagascar va organiser en 2016 plusieurs compétitions, entre autres les Jeux de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’Océan Indien (CJSOI), le Championnat du monde de pétanque, la CAN de rugby, l’Afrobasket U18 féminin, la Coupe d’Afrique des Clubs Champions en basket-ball.

Accueil triomphal. Pour en revenir au retour de Séverin au pays, un accueil triomphal lui a été réservé. Des ministres, des kickboxeurs, des membres de la fédération, des amis, la famille, anonymes : tous avaient voulu voir de près et féliciter celui qui a fait parler de Madagascar en Russie. L’accueil était beaucoup plus grandiose, et à la mesure de l’événement. « Ce sacre de Séverin est le fruit d’un travail de longue haleine et de la collaboration de toutes les parties prenantes », a expliqué Briand Andrianirina, président de la fédération malgache de kickboxing, mardi soir, à l’aéroport d’Ivato.

T.H


Share This Post

Post Comment