Bilan 2015 Rugby : « Une saison frustrante mais pas décevante », estime le Président Marcel Rakotomalala

Jacaranda
Le Président Marcel Rakotomalala reste résolument optimiste pour l’avenir du rugby à Madagascar.
Le Président Marcel Rakotomalala reste résolument optimiste pour l’avenir du rugby à Madagascar.

Des hauts et des bas. Comme dans notre vie de tous les jours. C’est le bilan du rugby en 2015 avec les commentaires du Président de la Fédération Malgache de Rugby, Marcel Rakotomalalala au cours d’une interview.

Midi Madagasikara : On dit qu’un seul être vous manque… et votre monde s’écroule puisque les seniors ont raté la montée en Groupe A tandis que les dames ratent de peu une qualification directe aux JO de Rio dans le tournoi à 7. Peut-on dire que le rugby a raté l’année 2015 ?

Marcel Rakotomalala : « La saison 2015 est certes frustrante mais pas décevante. Car nous n’avons pas tout raté en étant champions de l’Océan Indien avec le 3FB qui a battu St-Pierre mais aussi avec la sélection junior.

Mais sur un tout autre chapitre, les résultats 2015 sont frustrants. Je citerais en premier l’échec des seniors dans la Coupe d’Afrique des Nations Groupe B. Nous avons pourtant terminé à la première place de notre groupe et l’Ouganda dans l’autre, mais ce dernier est monté en Groupe A pour seulement un meilleur goal average alors qu’on aurait dû faire disputer une finale. C’est ridicule mais on n’y peut rien. Pour sauver ce qui peut encore l’être, Madagascar va héberger la CAN 2016 de ce groupe B du 12 au 19 juin et je pense que la chance tournera cette fois de notre côté, avec l’arrivée des jeunes loups aux dents longues mais encadrés, comme c’est le cas des All Blacks, par des anciens.

Quant aux dames engagées dans les qualifications pour Rio 2016 en rugby à 7, elles ont terminé à la 5e place derrière l’Afrique du Sud, le Kenya, la Tunisie et le Zimbabwe. Elles ne sont pas éliminées pour autant car il reste les matches de barrage qui auront lieu à Dublin au mois de février. Et si on revient aux matches de Johannesburg où elles ont gagné 4 de leurs 6 matches, il y a encore un espoir pour se qualifier aux Jeux Olympiques surtout que grâce à nos relations, les filles peuvent rester une semaine en France pour se préparer au rendez-vous à Dublin. »

Midi : Et les juniors garçons ?

M.R. : « Là aussi, on a quelques regrets puisqu’ils ont été battus en demi-finale face au Sénégal. En fait, nos juniors ont connu une entame difficile car ils étaient victimes de la grève d’Air Madagascar et ils n’ont atterri à Tunis que le jour du match à 3h du matin.

Mais là aussi, Madagascar va accueillir au mois d’août la Coupe d’Afrique Junior où l’objectif est de ravir le titre pour pouvoir ensuite postuler pour l’organisation de la Coupe du Monde Junior en 2018. »

Midi : Mais vous pensez que Madagascar a les moyens d’organiser une coupe du monde de rugby même pour les juniors ?

M.R. : « Evidemment. Car nous avons quatre terrains avec Mahamasina, le Stade Makis, Alarobia et Malacam. Il ne faut pas oublier que Madagascar détient le record africain en matière de nombre de spectateurs et c’est un atout aux yeux des membres du Rugby Board.

D’ailleurs, et sans attendre le résultat d’une telle démarche, la Fédération a entamé, sur ses fonds propres, la réfection de la pelouse du Stade Makis tout comme la réhabilitation du terrain d’Anosizato qui peut toujours servir de terrain d’entraînement pour les délégations étrangères,

 même si pour l’instant Anosizato permet aux clubs d’avoir des matches officiels. »

Propos recueillis par Clément RABARY

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.