Jeux des Iles 2019 : La réunion de la dernière chance !

COMORESLe Conseil International des Jeux des Iles de l’Océan Indien (CIJ) tiendra aujourd’hui et demain une réunion en vue de trancher sur le pays qui va organiser l’édition 2019.

On saura aujourd’hui si oui ou non, l’organisation de l’édition 2019 des Jeux des Iles de l’Océan Indien sera attribuée à l’un de deux pays en lice. Une réunion de la dernière chance en somme puisqu’il faudra choisir entre les Comores et l’Ile Maurice.

Mayotte au centre des débats. Initialement prévue se tenir aux Comores, cette 10e édition a été un moment attribué à Maurice pour des raisons qu’on sait.

Après le retrait des Comores lors du défilé d’ouverture des Jeux des Iles de la Réunion en effet, personne ne s’attendait plus à les voir dans les prochains rendez-vous tant ils se campaient sur leur position sur la participation de Mayotte même en tant que département français. Ce problème restera logiquement au centre des débats car on sait très bien combien les autorités françaises en font une affaire d’Etat. Et quand on sait que la France fait figure de premier sponsor de ces Jeux des Iles au point d’offrir un coup de main aux Seychellois en 2011.

De la haute politique en fait mais qui n’a rien à voir avec la Charte des jeux et qui risque, sur le long terme, d’isoler le camp comorien qui n’a pas, de surcroît, daigné honorer le délai imposé par le CIJ. Sur le papier donc, les Comores sont plutôt mal partis pour non respect de ce délai. Mais ils ne sont pas pour autant hors du coup s’ils arrivent à présenter un dossier solvable et surtout s’ils parviennent à trouver un compromis quant à la participation de Mayotte.

Imbroglio financier. Mais le problème ne s’arrête pas là car il subsiste aussi un imbroglio financier avec des impayés de 13 784 euros que les Comores devaient payer au COJI de la Réunion.

Et au lieu de dépassionner les débats, les Comores répliquent à leur tour en accusant les Réunionnais d’avoir été derrière leur retrait et demandent en conséquence qu’ils soient indemnisés à hauteur de 140 000 euros couvrant leurs frais de déplacement.

Ce problème financier touche aussi Madagascar qui, selon nos confrères réunionnais, doit encore 86 235 euros au Comité d’Organisation des Jeux des Iles de la Réunion. Des impayés sur quoi exactement ? On aimerait bien le savoir…

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire