Ligue des champions : Pour un dernier baroud d’honneur !



Jacaranda

Le CNaPS Sport recevra cet après-midi, à 14h30, les Marocains du Wydad dans le cadre des seizièmes de finale retour de la Ligue des champions d’Afrique. Une mission très difficile, car il va falloir remonter les 5 buts à 1 du match aller.

Avec une défaite de 5 buts à 1 à remonter, la mission du CNaPS Sport de se qualifier au tour suivant paraît très difficile. Les statistiques montrent d’ailleurs que c’est une mission pratiquement impossible, car il faut non seulement marquer quatre buts, mais aussi empêcher les Marocains de marquer.

La chaleur, un allié de poids. Mais c’est en théorie. En pratique, le club a tout intérêt à sauver les meubles, du moins ceux qui peuvent encore l’être. Une victoire même par la plus petite des marges, permet aux caissiers de sortir de l’épreuve la tête haute.

Et sur la pelouse de Mahajanga, cela reste possible d’autant plus que le Wydad a montré récemment au Niger qu’il a du mal à supporter la chaleur, puisqu’il s’est fait remonter les deux buts du match aller par une AS Douanes qui n’a pas lâché prise avant de se faire surprendre par un généreux penalty.

Et en suivant ce raisonnement, il n’y a pas de raison à ce que le CNaPS Sport parvienne à faire le break d’entrée même sans l’aide de l’arbitre. Autant le dire en effet, l’arbitre malien du match à Casablanca a rendu la tâche des caissiers difficile en accordant un penalty dès la 2e minute sur une main non décollée de Lanto. Même l’autre penalty du Wydad était litigieux dans la mesure où Feno a déjà posé son pied droit sur lequel un Marocain est venu s’encastrer.

La réaction de Nono. Inutile de dire que si on pouvait bénéficier de telles circonstances de la part des arbitres, il reste une chance pour passer cet écueil marocain. Surtout si on arrive à évacuer la pression et ne pas faire de la qualification une fixation. Il appartient à l’entraîneur Hery Be qui joue également sa tête de corriger ses tirs et mettre en place une équipe tournée vers l’offensive à l’outrance du genre 4-4-3 et non plus mettre deux milieux récupérateurs comme il en avait l’habitude.

On attend surtout de Nono sa réaction d’orgueil après cette première non-sélection au sein des Barea. Touché dans son amour-propre, cet attaquant très véloce qui a déjà marqué au match aller fera feu de tout bois. Et c’est presque une certitude…

Clément RABARY

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.