RNS 2016 Doublé de l’ASM au football


Les autorités malgaches et les membres du comité d'organisation lors de la cérémonie d'ouverture.
Les autorités malgaches et les membres du comité d’organisation lors de la cérémonie d’ouverture.

Pendant deux jours, la ville de Lyon était devenue un petit Madagascar à l’occasion de la Rencontre Nationale Sportive (RNS) 2016. 7 000 Malgaches se sont donné rendez-vous pour cette 41e édition. Le coup d’envoi de l’évènement a été officiellement lancé par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Dr Jean Anicet Andriamosarisoa, accompagné du ministre des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles Technologies, Neypatraiky Rakotomamonjy et du directeur de cabinet au sein du MJS, Herihajaina Andrianirina au Palais des Sports de Gerland à Lyon. Dans son discours, le numéro Un du sport malgache de marteler  » ce n’est pas seulement vers le stade ou le Gymnase que nous devons tourner nos regards mais aussi vers le rôle auquel le sport peut aspirer : celui d’éducateur social et rassembleur d’hommes ». Confirmation. Au tournoi de basket-ball hommes, c’est l’équipe de l’ANAMAF de Paris qui a remporté le titre devant Vatosoa de Marseille par 42 à 31. Pourtant, les protégés de Cedric Rakotondrainibe ont été menés au score à la pause par 17 à 15 par ceux de Stanislas Ratsimizao. A la reprise, grâce à un excellent Kiady Razanamahenina sociétaire de l’équipe nationale de l’Afrobasket U18 qui enchaîne les paniers à trois points, l’ANAMAF égalise le score avant de creuser l’écart. Au final, l’ANAMAF s’est imposé et renoue avec le titre trois ans après son dernier sacre en 2013. Et c’est Kiady qui a été élu meilleur joueur de la compétition. Dans l’histoire de la RNS, c’est ce club de l’ANAMAF qui a été le plus titré et d’ ailleurs, Neypatraiky Rakotomamonjy était un de ses joueurs vainqueur en 1992. Du côté des dames, après 4 années de séries noires battues en finale, l’ As de Mada de Paris a enfin savouré son premier titre. La troupe à Sitraka Rajaonera a pris la mesure des Sarika Totofidy, Laurene et camarades en finale par 30 à 25. « C’était un sentiment de revanche pour nous après 4 finales perdues. On a réalisé un parcours sans faute tout au long de l’aventure » lance Thierry Bemba, coach de l’équipe championne. Doublé. En football, la formation de l’ASM a fait un carton en réalisant un très beau doublé. Chez les vétérans, ils ont battu l’équipe du Zandry Lyon à l’issue des séances de tirs aux buts par 4 buts à 2. Lors du temps réglementaire, les deux équipes se sont quittées sur un score de 1 but partout. Du côté des seniors, l’ASM s’est imposé face à l’Espoir Gasy par un but à 0. En volley-ball dames, l’ARMADAS s’est offert le titre par deux sets à zéro contre JSA, 25-20 et 25-19. Les volleyeuses de l’ARMADAS étaient invincibles tout au long de la compétition. Chez les hommes, le sacre revient à l’équipe de Grenoble qui a défait celle de l’AEOM après une finale âprement disputée par deux sets à 1 (26-24, 16-25 et 15 à 13). Echanges culturels. Le volet culturel n’était pas en reste à cette édition lyonnaise. Plusieurs manifestations et concours ont été organisés comme le concours de « fanorona », « soratononina » et « kabary ». Comme la ville de Fianarantsoa était à l’honneur, la maire de la ville, Harilalaina Irma Juliandres, a honoré l’invitation du comité d’organisation. « Nous profitons de cette occasion pour faire la campagne de promotion de la ville de Fianarantsoa et appeler la diaspora à apporter sa part de contribution dans le développement » lance la maire. Rideau alors sur cette RNS 2016 et vivement la prochaine édition.

T.H

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.