Volley-ball / U18 filles : Carton plein pour Analamanga

Les deux équipes tananariviennes en finale. Celles en rouge sont les gagnantes.
Les deux équipes tananariviennes en finale. Celles en rouge sont les gagnantes.

Les Tananariviennes n’ont pas laissé de miettes aux autres ligues lors du sommet national des moins de 18 ans. Analamanga 2 a battu Analamanga 1 lors de la finale.

Nos jeunes volleyeuses ont sacrifié les festivités pascales pour être présentes à ce sommet national des filles de moins de 18 ans. Et elles ont eu raison car là, tout le monde a constaté de visu de ce qu’il en est. En général, le niveau est moyen. Les jeunes filles sont assez grandes du point de vue taille. L’autre constat aussi est que le public ne suit pas le volley des jeunes. Et dire qu’elles ont joué dans un Palais mais un Palais pleins de chaises vides.

Lors de la finale Analamanga 1 contre Analamanga 2, Analamanga 1 a eu le dessus avec ses joueuses expérimentées en 3 sets à 1. L’ambiance est surtout arrivée lors du troisième set joué, gagné par Analamanga 2, le set qui a plu au public composé de parents venus surtout acclamer leurs ouailles. Avant cette rencontre, les présélectionnées pour le sommet africain du mois d’août ont aussi joué. En tout, pour le moment, elles sont 30 à être dans les visées de la fédération. Il y aura des regroupements. Il se peut aussi qu’en plus des U18 filles africaines, la fédération malgache reçoit la compétition des moins de 21 ans toujours pour cette année.

Ce sommet des jeunes a permis à cette fédération de tenir son assemblée générale ordinaire au cours de laquelle, la FMVB a eu le quitus pour toutes ses activités. 13 ligues sur 14 étaient présentes sauf Vakinankaratra. Au mois de septembre, Tana accueillera les compétitions de U 20 garçons et U16 filles et garçons ainsi que les premières divisions messieurs et dames. Le grand changement concerne la tenue du championnat national de beach-volley à Taolagnaro Fort-Dauphin, une région Anôsy située à 1200km de la Capitale. Ceux qui n’ont pas l’habitude de faire des 1 000 km de route vont en tâter à moins que la voie aérienne assure aussi cela. Attendre et espérer.

Anny Andrianaivonirina

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.