Ligue des champions : Les favoris jouent à l’économie

UTOPLes deux premiers quarts de finale de la Ligue des champions ont livré un verdict attendu avec la victoire du FC Barcelona face à l’Atletico par 2 buts à 1 et celle du Bayern devant le Benfica par 1 à 0.

C’est à croire que les favoris veulent jouer au gagne petit en réalisant l’essentiel qui, s’il ne met pas définitivement le Barça à l’abri, permet aux Bavarois d’envisager le retour avec une certaine sérénité.

Suarez exact au rendez-vous. Le Barça de mardi avait eu tout le mal du monde à asseoir son jeu face à un Atlético très défensif avec deux blocs, tout en jouant en contre, comme ce but de Fernando Torres qui a mis le ballon entre les jambes du gardien catalan.

Il a fallu l’expulsion de Torres (35e) pour voir les hommes de Luis Enrique prendre l’ascendant sur un Atletico qui a failli marquer le coup de grâce par le Français Griezman.

Et si ce ne sont pas Messi et Neymar, ce sera donc un Suarez quelque peu chanceux qui nivela le score à la 63e mn avant de marquer le but de la victoire sur une puissante tête sur laquelle le portier madrilène n’a rien pu faire (74e).

Ce petit but d’avance sera-t-il suffisant pour mettre le Barça à l’abri d’un possible revirement de situation dans l’enfer du Stade Calderon ? C’est toute la question car à croire Griezman, l’équipe est encore vivante et elle attend le soutien de son bouillant public pour éliminer le tenant du titre.

Les tireurs d’élite allemands. Dans l’autre match, le Bayern de Munich a pris l’avantage dès la 2e minute par Vidal. Et ce fut tout car de toute évidence, le Benfica était venu pour limiter les débats. Est-ce suffisant pour le match retour du 13 avril à domicile ?

On ne pense pas car les tireurs d’élite allemands ne se sont pas encore manifestés. Outre Lewandowski et Muller, on ne peut pas minimiser un Ribéry de retour aux affaires et qui affiche une forme étincelante. Le jeune Kingsley Coman qui joue admirablement son rôle de joker de luxe peut même parvenir à qualifier son club.

Mais attention car comme pour le Barça, le retour aura aussi lieu au Portugal.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.