Tennis / Sport-Etudes : Niriantsa, une des meilleures joueuses de l’université d’Atlanta

Jacaranda

NIRIANTSA-1Elle est exactement aux USA, en Atlanta Géorgie. Elle fait du sport-études depuis 2012. Elle en parle et surtout nous confie les aléas et les avantages de ce choix.

« Midi Madagasikara : Que faites- vous exactement aux Etats-Unis ? »

Niriantsa Manitra Rasoloson : « Je suis boursière et la bourse, c’est pour quatre ans. Cela concerne des études universitaires ainsi que le tennis. Mon tennis va bien, très bien même. On fait beaucoup de compétitions et en même temps je suis en train de finir l’université. En fait, je devrais finir mes études ce mois de mai, précisément le 6 mai. C’est un peu dur parce qu’il faut savoir équilibrer tout. J’ai fait ce sport-études suite à mes prestations au centre ITF en Afrique du Sud. Le plus dur est de gérer son temps. Mais j’ai l’habitude alors cela devient automatique. »

M.M. : « Vous vous joindrez à l’équipe nationale malgache si on vous le demande ? »

N.M. : « Bien sûr, j’adore représenter Madagascar et je suis vraiment reconnaissante pour l’opportunité que j’ai eu pour avoir représenté Madagascar en 2015 aux Jeux des Iles. J’avais vraiment voulu faire le Fed Cup, mais c’est dommage, car j’avais plein de tournois qu’il fallait que je fasse en même temps pour l’université. Pour les compétitions à Madagascar, je n’ai pas de choix. Pour l’instant, je suis ici aux USA et on verra ce que le futur me réserve.

Il n’y a pas de Malgache du tout dans mon Université. C’est dommage. Mais il y a des familles malgaches ici en Atlanta et ils sont vraiment gentils. Quand il y a des réunions, on se retrouve autour de plats malgaches ! »

M.M. : Comment se vit le tennis dans votre université ?

N.M. : « Le tennis à l’université ? C’est incroyable. Je m’amuse trop, car c’est en équipe. Tu fais ton match, mais tu représentes ton université et c’est très compétitif. Il y a beaucoup d’étrangers dans mon équipe et on s’entend très bien, elles sont comme mes soeurs. La vie d’équipe se ressent vraiment : tu fais tout avec l’équipe comme s’entraîner, se préparer physiquement et manger au cafeteria ensemble. On fait nos devoirs ensemble aussi. Elles sont devenues mes meilleures amies. On vient de gagner notre conférence Sunbelt la semaine dernière. C’était un de nos objectifs et on l’a fait. »

M.M. : Que vous a apporté ce système de sport-études ?

N.M. : « Cela m’a vraiment appris beaucoup de choses sur le tennis et sur moi-même. J’ai rencontré beaucoup de gens merveilleux, inoubliables. Et j’ai des meilleures amies pour la vie qui viennent d’Europe, d’Amérique latine et des îles Fidji. »

M.M. : « Ton message aux sportifs ici à Madagascar »

N. M.: « Je recommande aux jeunes athlètes à Madagascar de considérer le sport-études ici aux USA, car c’est vraiment une grande expérience d’une vie. Je pense que c’est dur de faire professionnel juste après le bac. Alors c’est mieux de faire sport-études comme ça tu peux avoir ton diplôme et l’université paie pour tes études. Mais en même temps tu fais des compétitions dans la discipline qui te passionne. Après l’université, tu as un meilleur niveau sûrement. Il y a beaucoup de sacrifices à faire, mais ca vaut le coup ».

Anny Andrianaivonirina

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.