Football – CAN 2017 : Les Barea et Rinjala fin prêts !

bareafootLe match opposant les Barea aux Léopards congolais de dimanche à Mahajanga constitue l’événement du week-end des sportifs même si tout le monde admet que ce ne sera pas facile pour le camp malgache de devoir se battre à armes inégales.

La République Démocratique du Congo dont les joueurs sont déjà à Mahajanga depuis hier, a mis tous les atouts en main pour espérer battre Madagascar et prendre ainsi une sérieuse option avant la 6e et dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2017.

 Détermination. Outre l’avion spécial, un vrai bonus, le Président Joseph Kabila a promis une prime de 5 000 euros en cas de qualification à la phase finale de cette CAN 2017. Un procédé qui a d’ailleurs réussi auparavant aux Congolais qui s’offraient la finale de la dernière CHAN avec à la clé une prime individuelle de 8 000 euros pour les joueurs et pour l’ensemble du staff technique.

Du concret donc contrairement aux Malgaches qui n’ont jamais bénéficié d’une telle largesse de l’Etat mais qui affichent toutefois une détermination à vendre chèrement leur peau.

A cela une raison une seule, la perspective de taper dans l’œil des sergents-recruteurs comme cela avait été le cas pour Rinjala qui a fait l’objet de  convoitises à l’issue de son match face au Wydad de Casablanca.

Batterie offensive. Et après un test au club suisse du FC Sion, il est revenu pour ce match contre la RDC mais aussi pour les rencontres du Cosafa Cup de la semaine prochaine. Un retour qui fait le bonheur de l’entraîneur Franck Rajaonarisamba quelque peu en difficulté à l’annonce du forfait de certains cadres dont Faneva Ima Andriatsima, Carolus Andriamahitsinoro et Abel Anicet.

« Il me faut quelqu’un pour animer la batterie offensive avec Nono et le jeune Fabrice. Le retour de Rinjala ne peut faire que du bien à ce groupe qui a tout intérêt à convaincre en vue du match en Namibie », confie Franck Rajaonarisamba qui se réjouit aussi de son arrière garde au grand complet avec  le retour en forme de Zenith, le latéral gauche de l’Ajesaia. Comme le Réunionnais Mamy Gervais et François de Tana Formation constituent la charnière centrale et que Tantely de l’Adema retrouve le flanc droit, il affiche une confiance même s’il savait qu’en face il y a Dolisie, l’attaquant de Crystal Palace, un véritable poison. A charge pour le public majungais de trouver l’antidote.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.