JO de Rio : Vania complète la liste malgache !

Jacaranda
Elysa Vania Ravololoniaina va mettre à profit les JO de Rio pour franchir un nouveau palier.
Elysa Vania Ravololoniaina va mettre à profit les JO de Rio pour franchir un nouveau palier.

L’haltérophilie malgache vient d’être récompensée de ses efforts avec l’obtention d’un « wild card » émanant de la fédération internationale.  La nouvelle est arrivée vendredi dernier au grand bonheur du président Jean Alex Harinelina Randriamanarivo.

Il y aura six athlètes pour représenter Madagascar aux Jeux Olympiques de Rio du 5 au 21 août prochain. Après Eliane Saholinirina et Asaramanitra Ratiarson qui se sont qualifiées toutes les deux sur le terrain, la Grande Ile vient de bénéficier de quatre autres « wild card » avec le décathlonien Ali Kamé, mais aussi les nageurs Estella Rabetsara Fils et Anthony Ralefy, Elysa Vania Ravololoniaina vient de compléter la liste malgache.

Un droit. Engagée chez les moins de 63 kg en haltérophilie, Vania récolte ainsi le fruit d’un dur labeur, puisque selon le Président de la Fédération Malgache de cette discipline, Jean Alex Harinelina Randriamanarivo, ce choix ne se discute pas, car il est purement mathématique. De fait, un wild card revient de droit à l’athlète le mieux classé d’une discipline donnée. Aussi et pour l’haltérophilie, ce droit revient à Vania Elysa Ravololoniaina qui vient de s’illustrer aux derniers championnats d’Afrique au Cameroun où elle est revenue avec une médaille d’argent et deux autres de bronze au cou.

Un résultat attestant sa grande forme qui autorise un certain optimisme peut-être pas pour une médaille olympique, mais bien un record de Madagascar ou pourquoi pas d’Afrique dans sa valise, car elle se sent de taille à relever le défi.

« Nous allons tout faire pour qu’elle soit au top une fois à Rio », confie le président Harinelina Randriamanarivo qui mobilise toute sa troupe pour préparer au mieux sa protégée.

A 24 ans et une grande expérience internationale, puisqu’elle a déjà disputé plusieurs sommets mondiaux, Vania Ravololoniaina n’aura finalement rien à perdre mais tout à gagner.

Clément RABARY

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.