Handball : L’or bien mérité des Réunionnais

Jacaranda

HANDBALLSur un score de 28 à 20 lors d’un match musclé, les Réunionnais s’emparent de l’or des jeux de la CJSOI

Que dire lors de cette finale qui n’en est pas vraiment une ? Opposant Madagascar à la Réunion, le match n’était pas équilibré. Le niveau malgache était un tantinet en dessous. Et à cela, les joueurs coachés par leurs aînés ont joué du muscle quelque part. Déjà des problèmes de réserve émis par une délégation a failli annuler la rencontre. Selon le coach Réunionnais Jean Christian Chevalier « Ce fut une rencontre très musclée pour ne pas dire trop musclée. Trop de fautes volontaires. Je ne conçois pas le handball comme cela. Mais on n’est pas fâché ! Pourquoi fâché ? On est champion malgré tout ». C’est la juste réponse de ce match. Un 15 à 9 à la mi-temps pour un score finale de 28 à 20, pas de commentaires sur le score, nous n’avons pas eu le dessus à aucun moment.

Là où on a eu un vrai avantage concerne notre gardien de but bien prise en main par Léon Rakotonindrina en juste un mois, qui a sauvé des tas de balles. De même, côté Réunionnais, Brice Souprayen a été un vrai mur, un vrai gardien de buts. Il faudra travailler encore plus pour avoir leur niveau et leur fair-play.

La vrai finale a été celle des Comoriens contre les Mahorais, une guéguerre allant jusqu’aux prolongations pour finalement aller dans l’escarcelle des Mahorais. La pression était telle qu’un spectateur comorien a sauté sur le terrain pour taper sur l’arbitre. Un entracte donnant un aperçu de l’enjeu « comorien » de la chose.

Côté organisation, la fédération a donné son maximum et l’a réussi. Un grand bravo aux Dr Glaçons toujours présents pour sauver des bobos, aux bénévoles qui ont assuré malgré la pression ainsi qu’aux hôtesses tout sourire jusqu’à 20 heures du soir. Tout cela, c’est du beau boulot bien ficelé !

Anny Andrianaivonirina

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.